Sixpro, un as de la croissance

Publié le 01/06/2013 à 00:00

Sixpro, un as de la croissance

Publié le 01/06/2013 à 00:00

Une ferme, un champ, une ferme, un champ... et subitement, une usine ! C'est dans un paysage rural que prospère Sixpro, un as de la sous-traitance.

Avec ses 175 employés, l'entreprise fait vivre une bonne partie des résidents des villages agricoles de Notre-Dame-du-Bon-Conseil et de Sainte-Clotilde-de-Horton, situés à une trentaine de kilomètres de Drummondville.

«Nous sommes loin des services offerts par les parcs industriels, comme les réseaux d'aqueduc. Et la facture d'assurance est plus élevée. Par contre, nous avons l'avantage d'avoir des employés très fidèles à l'entreprise», raconte Richard Bourbeau, le pdg et propriétaire de Sixpro, le plus important sous-traitant en application de revêtement de peinture du Québec.

La croissance est au rendez-vous. Selon M. Bourbeau, le chiffre d'affaires est de 10 à 15 millions de dollars, et il a progressé de 30 % lors des trois dernières années.

Sixpro prévoit continuer sur cette lancée. Elle a annoncé, à la fin d'avril, des investissements de 2 M$ au cours des deux prochaines années afin d'agrandir ses installations, d'acheter de l'équipement et d'accroître sa capacité de production de 25 %. Une douzaine de nouveaux emplois seront créés.

De nouveaux clients

Ce n'est pas tout. Car l'entreprise s'efforce d'élargir continuellement sa clientèle.

Fondée en 1982, Sixpro s'est fait connaître par les transformateurs installés sur les poteaux d'Hydro-Québec. Ils sont peints dans ses ateliers de façon à prévenir la corrosion et tenir le coup pendant un quart de siècle.

Cependant, Sixpro n'est pas le sous-traitant d'un seul client. Car c'est aussi dans ses ateliers que sont peints des pièces métalliques de BRP, Nova Bus, Prévost Car et Paccar... et de plus de 300 clients.

«Nous avons la chance d'avoir de bonnes cartes de visite avec les Hydro-Québec, BRP et autres. Cela nous ouvre bien des portes. Mais on sollicite constamment et activement des clients potentiels en fouillant les bases de données spécialisées et en s'informant de l'activité industrielle dans tel ou tel secteur», dit M. Bourbeau.

Gestion de la complexité

On peut penser que rien n'est plus simple que d'appliquer une couche de peinture sur une pièce métallique. Erreur ! «Il s'agit d'un travail complexe qui requiert différents revêtements et beaucoup d'équipement spécialisé», précise M. Bourbeau.

Chaque année, Sixpro traite au moins 25 000 types de pièces différentes, dont certains une seule fois par année. C'est là que les choses se compliquent. «Qui sur la chaîne de production se souvient de la façon de traiter telle ou telle pièce ? Parfois, la personne responsable peut être absente de l'usine ou l'avoir quittée», souligne le pdg. Afin d'uniformiser la qualité et gagner du temps, Sixpro a créé et implanté un programme informatique qui condense les connaissances des chefs d'équipe et des employés de production.

Ce programme informatique est l'une des raisons qui ont fait de Sixpro l'entreprise lauréate dans la catégorie Système de gestion de la qualité, lors du Gala Les Mérites STIQ 2013.

À suivre dans cette section


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Brèche de sécurité liée au système de paye Phénix

18/02/2020 | lesaffaires.com

Plusieurs milliers de fonctionnaires fédéraux ont été victimes d’une brèche de sécurité.

Dollarama perd 4,3%, voici pourquoi

Les appels de la part de clients inquiets mettent un analyste sur deux pistes.

Bombardier recule en Bourse après la vente de sa division ferroviaire à Alstom

Mis à jour le 18/02/2020 | La Presse Canadienne

L’annonce d’une transaction avec Alstom marquait la fin du redressement de Bombardier entamé il y a cinq ans.