Santé électronique : Telus passe à l'offensive

Publié le 01/12/2010 à 00:00, mis à jour le 03/12/2010 à 10:30

Santé électronique : Telus passe à l'offensive

Publié le 01/12/2010 à 00:00, mis à jour le 03/12/2010 à 10:30

Par Suzanne Dansereau

Tandis que le gouvernement du Québec tarde à lancer son Dossier santé du Québec, Telus s'apprête à offrir à tous les Canadiens la possibilité de créer leur propre dossier de santé électronique personnel et d'y accéder en ligne de façon sécurisée à partir d'un ordinateur ou d'un téléphone mobile.

Telus vient de terminer un projet pilote avec 2 000 de ses employés, maintenant branchés sur une plateforme appelée Espace Santé. En janvier 2011, Espace Santé sera accessible au grand public, a promis Paul Lepage, vice-président de Telus Solutions Santé. Les abonnés pourront ainsi gérer leurs ordonnances (et celles de leurs proches), leurs rendez-vous et leurs résultats médicaux, et consulter des informations.

Gratuitement ? Cela reste à voir. "Nos sondages nous indiquent que les gens sont prêts à payer pour avoir la maîtrise de leur santé, mais nous n'avons pas arrêté le modèle d'entreprise", précise M. Lepage.

Déjà, les employés inscrits souffrant d'une maladie chronique (asthme, diabète, etc.) sont suivis par des infirmières, grâce à un partenariat avec le consultant en programme d'aide aux employés Shepell. La Fondation des maladies du coeur est un autre partenaire qui fournit le programme de gestion de l'hypertension ainsi que des conseils. Telus envisage de s'associer avec des pharmacies, des institutions, des médecins et aussi des employeurs afin qu'ils offrent un accès à Espace-Santé à leurs employés.

Un écosystème de santé

La stratégie de Telus consiste à créer au Canada "un écosystème de santé électronique", explique M. Lepage. Pour la mise en place d'Espace Santé, Telus a conclu une entente exclusive avec Microsoft Health Vault au Canada. Ses concurrents auront donc du chemin à faire s'ils veulent l'imiter. Telus a aussi obtenu le contrat pour agréger toutes les banques de données cliniques des hôpitaux de l'Agence de santé et de services sociaux de Montréal par l'intermédiaire de la plateforme OACIS. Celle-ci permet aux hôpitaux d'une même région de partager des données. Telus veut étendre OACIS à toute la province, puis à tout le pays.

D'autre part, Telus vient d'obtenir le contrat des télécommunications du gouvernement du Québec. Tandis que ses concurrents du sans-fil misent sur des acquisitions ou des partenariats dans le domaine des médias, Telus mise quant à elle sur le vaste marché canadien de la santé - dont les dépenses passeront de 160 milliards de dollars (G$), en 2010, à 240 G$, en 2020, selon les derniers chiffres.

Telus est entrée dans ce marché en 2008 par l'acquisition d'Emergis, l'ancienne filiale de Bell Canada, au coût de 763 millions de dollars (M$). Elle l'a rebaptisée Solutions Santé. L'an dernier, cette unité a réalisé des ventes de plus de 400 M$ et M. Lepage s'attend à une croissance "dans les deux chiffres" au cours des prochaines années.

suzanne.dansereau@transcontinental.ca

À la une

Les nouvelles du marché

Il y a 55 minutes | Refinitiv

Résultats encourageants pour les Banques canadiennes, Coronavirus, Enbridge, Cyberlundi, les télécoms européennes.

Identifier la maltraitance financière

Édition du 10 Novembre 2021 | Jean-François Venne

COMPTABLE ET LITTÉRATIE FINANCIÈRE. L'Ordre des CPA croit qu'il faudrait améliorer les conditions de détections...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour à 07:59 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Rebond des marchés, mais des incertitudes sanitaires et monétaires demeurent. Wall Street prévue en hausse.