Québec Amérique séduit Apple, à la barbe des éditeurs français

Publié le 08/12/2012 à 00:00

Québec Amérique séduit Apple, à la barbe des éditeurs français

Publié le 08/12/2012 à 00:00

La course au numérique commence à rapporter chez Québec-Amérique. L'éditeur québécois vient en effet d'apprendre que son Multidictionnaire est le seul dictionnaire français à avoir été sélectionné par Apple pour son système d'exploitation.

«Nous avons réussi un très bon coup !» se félicite le président-fondateur de la maison d'édition, Jacques Fortin. L'entente a été finalisée lors du dernier salon du livre de Francfort, en Allemagne, au terme de deux ans de négociations.

Il n'est pas peu fier d'avoir damé le pion à des éditeurs français qui proposaient également une version numérisée de leurs dictionnaires de langue française. «C'est pour nous un exploit d'avoir fini en première place et qu'un éditeur du Québec soit parvenu à intéresser un acteur de la trempe d'Apple. Mais ce n'est pas l'effet du hasard. Ça signifie que notre travail est reconnu et que nous sommes engagés dans la bonne voie», dit M. Fortin.

Cette entente fera bondir le chiffre d'affaires obtenu du numérique au cours du prochain exercice financier, calcule le président de la PME montréalaise, qui compte 60 employés. «Nous devrions atteindre le million de dollars en 2013 (sur des ventes d'environ 10 M$). C'est peu en pourcentage, mais il ne fait pas de doute que notre croissance passera par là», prévoit-il.

Défis énormes

L'éditeur ne cache pas, par ailleurs, que les défis sont énormes. Il constate que la révolution du numérique amène de profonds bouleversements chez les éditeurs québécois qui doivent rajuster le tir.

«Le marché du livre en format papier est de plus en plus fragile, et pour nous maintenir en équilibre, nous devons nous adapter. Nous savons que la tendance va s'accentuer et que le livre numérique sera de plus en plus populaire au fur et à mesure que notre clientèle se mettra à acheter des tablettes et des liseuses», prévoit Jacques Fortin, à la tête d'une des plus grandes maisons d'édition indépendantes du Canada.

Pour le moment, toutefois, le numérique ne représente encore que 5 % du marché du livre québécois tandis qu'un livre sur quatre aux États-Unis est lu sur une tablette ou une liseuse. «Dans cinq ans tout au plus, 25 % du marché sera occupé par le numérique au Québec», prévoit le président.

Pincement au coeur

Jacques Fortin, 72 ans, observe que le livre se vend de moins en moins dans les librairies, en dépit du fait que le marché est inondé chaque mois par plus de 4 000 nouveautés. «Il y a beaucoup trop de livres et pas assez de gens qui lisent. Aujourd'hui, un best-seller, c'est 5 000 copies vendues. C'est deux fois moins qu'il y a quelques années. Et les livres d'auteurs québécois sont boudés par les jeunes adultes, qui lisent en anglais. C'est inquiétant. Le gouvernement pourrait faire quelque chose pour redonner un souffle à notre secteur d'activités, pour donner le goût de lire ce qu'on écrit chez nous», dit l'éditeur.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Énergie 4.0: des centaines de milliards d'investissements

15/10/2019 | François Normand

L'industrie modernisera le réseau électrique en Amérique du Nord. Il y aura des gains, mais aussi des risques.

Informatique ambiante: la stratégie de Google se dévoile

15/10/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. La flopée de nouveaux appareils de Google mise sur l’intelligence artificielle pour attirer les acheteurs.

Politique: quand le contenant prime sur le contenu...

15/10/2019 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Je suis avec un certain découragement la campagne électorale fédérale présentement en cours.