Quand l'artiste sauve l'homme d'affaires

Publié le 26/06/2010 à 00:00

Quand l'artiste sauve l'homme d'affaires

Publié le 26/06/2010 à 00:00

Lorsque l'épicier Jacques Dufresne a voulu agrandir son marché Metro, à Val-David, il s'est buté à l'opposition de l'administration municipale.

Selon les dirigeants municipaux, cette expansion perturbait la quiétude du village. Pour M. Dufresne, c'était une question de vie ou de mort : sans cet agrandissement, il allait perdre sa clientèle au profit de concurrents de Sainte-Agathe. D'autant plus que les dirigeants de la chaîne Metro menaçaient de déménager le commerce à l'extérieur du village, sur une route plus achalandée.

M. Dufresne s'est battu pendant plus de deux ans avant de confier son désarroi à l'artiste René Derouin. Réputé à l'échelle mondiale pour ses gravures, M. Derouin a eu l'idée d'aménager une murale de 160 mètres de longueur encerclant le magasin.

Intitulée " Autour de mon jardin ", la gravure sur bois représente des animaux et des plantes auxquels seront intégrées des plantes vivantes. Lors d'une consultation publique, les citoyens ont salué le projet, et la Ville l'a finalement approuvé.

" Voilà ce qui arrive lorsqu'un entrepreneur et un artiste s'unissent pour la survie d'une place publique dans leur village ", ont dit MM. Derouin et Dufresne lors de l'inauguration de l'oeuvre, le 19 juin dernier.

À la une

Wall Street est-elle de gauche ou de droite?

Il y a 12 minutes | Philippe Labrecque

BLOGUE INVITÉ. Les partis de gauche fusionnent avec l’influence du capital, et ce, pas seulement aux États-Unis.

La Caisse de dépôt affiche une perte de 33,6G$

En tenant compte des dépôts, l’actif net de la CDPQ a reculé de 28,2G$, passant de 420G$ à 392G$ de janvier à juin 2022.

Immobilier: la correction historique aura-t-elle lieu?

BLOGUE INVITÉ. En tant que courtier immobilier, j’observe de la surenchère, mais le nombre de cas est en diminution.