Prioriser la stratégie des petits pas pour percer à l'étranger

Publié le 12/06/2010 à 00:00

Prioriser la stratégie des petits pas pour percer à l'étranger

Publié le 12/06/2010 à 00:00

Par

La crise de l'immobilier aux États-Unis a incité Savaria à se tourner vers la Chine pour diversifier ses revenus.

Marcel Bourassa, président et chef de la direction de la PME lavalloise, a trouvé dans ce pays un secteur prometteur. Il a visité des projets immobiliers comportant de 50 à 100 propriétés de plus d'un million de dollars, qui nécessitent l'installation d'un ascenseur résidentiel. Il pourrait vendre tout un lot d'un seul coup. " Des projets résidentiels comme ceux-là, j'en ai vu trois en un seul voyage ", raconte M. Bourassa.

Pour les Chinois qui peuvent s'offrir ce type de résidences de luxe, il est tout à fait normal qu'elle soit munie d'un ascenseur résidentiel, explique M. Bourassa.

Savaria veut percer ce marché en ciblant son offre auprès des constructeurs. Pour le moment, la PME a conclu quelques ventes sur lesquelles elle veut s'appuyer pour asseoir sa réputation dans le marché chinois.

Le potentiel de ce marché est tel que M. Bourassa croit pouvoir réaliser des ventes de l'ordre de 10 millions de dollars d'ici trois ans au moyen d'élévateurs résidentiels assemblés sur place.

Savaria est présente en Chine depuis 2006, dans la ville de Huizhou, près de Shenzhen, et y fabrique différentes composantes pour ses produits. L'usine réalise des revenus de 5 millions (elle vend une partie de sa production à d'autres divisions de Savaria) et a nécessité des investissements de 750 000 $.

L'usine, qui emploie plus de 70 personnes, devrait obtenir une certification ISO d'ici la fin de l'année, ce que les usines de Savaria de Brampton, en Ontario, et de Ville Saint-Laurent, n'ont pas. Le nombre de travailleurs en Chine devrait s'élever autour d'une centaine avant 2011.

Le marché immobilier chinois a enregistré une forte croissance au cours de la dernière année. Les prix des propriétés ont grimpé de 12,8 % en avril en glissement annuel, une progression qui s'est accélérée par rapport à mars. Un nombre croissant d'experts craignent toutefois qu'une bulle immobilière soit en formation dans le pays et que son éclatement n'y entraîne des problèmes plus graves qu'aux États-Unis.

Même si le marché asiatique offre un potentiel d'expansion pour Savaria, Marcel Bourassa continue de concentrer la majeure partie de ses ressources sur son marché le plus important, l'Amérique du Nord.

Van-Action, une filiale qui modifie des minis-fourgonnettes pour les rendre accessibles aux personnes en fauteuil roulant, vient de lancer un véhicule muni de deux rampes d'accès, l'une sur le côté et l'autre, à l'arrière du véhicule.

L'entreprise en a déjà écoulé une trentaine cette année. Elle veut en vendre 75 d'ici la fin de décembre et se donne pour objectif d'en vendre 200 l'an prochain. " C'est assurément un beau potentiel de croissance pour nous ", conclut l'homme d'affaires. M.L

À la une

Bourse: Wall Street déstabilisée par le variant, plus forte chute de l'année pour le Dow Jones

Mis à jour il y a 48 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a perdu près de 500 points.

À surveiller: Air Canada, Suncor et Rogers Sugar

Que faire avec les titres d'Air Canada, Suncor et Rogers Sugar? Voici quelques recommandations d'analystes.

Omicron, le nouveau variant du Covid-19, se répand, le monde isole l'Afrique australe

Un cas a été signalé à Hong Kong, un en Israël sur une personne revenue du Malawi et un autre en Belgique.