Pour l'AMF, tout le monde habite la planète Quebecor

Publié le 02/04/2011 à 00:00

Pour l'AMF, tout le monde habite la planète Quebecor

Publié le 02/04/2011 à 00:00

L'Autorité des marchés financiers (AMF) veut nous alerter des dangers relatifs à la fraude financière. Pour ce faire, elle a lancé il y a quelques mois une grande campagne de sensibilisation. Compte tenu des épreuves que nous avons subies récemment, l'objectif est louable.

L'ennui, c'est que, si vous ne regardez pas le canal Argent, LCN, TVA ou les publications de Quebecor, vous ne le saurez jamais. Dans un geste étonnant, l'AMF a décidé de faire affaire exclusivement avec Quebecor dans le cadre de cette offensive, une des plus coûteuses de son histoire.

Cette affaire fait tiquer, pour au moins deux bonnes raisons.

Au départ, l'AMF voulait lancer une grande campagne de publicité et elle a demandé aux agences québécoises de lui faire des propositions. Budget de départ : un million de dollars, un montant suffisant pour attirer de nombreux soumissionnaires. Mais une fois les propositions déposées, l'AMF a fait volte-face. Le budget Bachand, déposé tout juste avant, demandait des compressions importantes aux organismes publics, et la direction a jugé qu'elle ne pouvait plus allouer les fonds prévus à la campagne, qu'elle a alors mise au rancart.

Sauf que les agences avaient déjà investi beaucoup d'argent pour préparer leur cahier des charges. Elles n'ont pas apprécié qu'on annule tout sans même attribuer le moindre mandat, d'autant que Quebecor a ensuite raflé la mise. Elles contestent également le fait que l'AMF estime ne pas avoir à leur verser de dédommagement. C'est là le premier problème, à régler entre les parties intéressées. Mais le deuxième est encore plus embêtant.

Comment se fait-il qu'un organisme public puisse payer 850 000 $ à un seul partenaire, choisi sans appel d'offres ? Est-il légitime de privilégier ainsi un groupe donné de la population rejoint par les différentes plateformes de Quebecor, alors que tout le monde peut être victime d'arnaques financières ?

L'AMF se défend en expliquant que la campagne en cours n'a plus rien à voir avec le projet original et qu'il s'agit d'abord d'un projet éducatif. Cette fois, le budget provient du Fonds pour l'éducation et la saine gouvernance. En lieu et place de messages publicitaires, on a conçu une stratégie s'appuyant sur des émissions animées par Guy Mongrain au canal Argent, accompagnées de capsules diffusées sur les chaînes LCN et TVA, plus une portion Web, des publireportages dans les magazines et une page mensuelle dans le Journal de Montréal. Quebecor s'occupant de tout, plus besoin, théoriquement, de passer par les agences. Oui, mais ces agences connaissent leur métier et l'art du " placement média ", c'est-à-dire comment bien atteindre le public visé.

Encore une fois, l'AMF se dit mieux servie par sa nouvelle formule : " On nous a montré, sondage BBM à l'appui, que la combinaison Argent, LCN et TVA permettait de rejoindre 95 % de notre public cible ", dit Sylvain Théberge, porte-parole de l'Autorité. Quel est ce public cible ? Les gens âgés de 25 à 54 ans, qui gagnent 50 000 $ et plus par année et qui ont au moins un placement.

C'est vrai que 95 %, c'est beaucoup... Aussi bien dire que tout le monde concerné est branché sur les plateformes de Quebecor. Vous avez des doutes ? Moi aussi.

Le mystère de la portée hebdomadaire

Ce fameux 95 % représente la portée hebdomadaire. Si vous avez pris une minute cette semaine à regarder, pendant le bulletin de nouvelles, quel temps il ferait le lendemain, vous faites partie de la statistique. Mais de là à dire que vous serez rivés devant le téléviseur au moment précis où sera diffusée la fameuse capsule, c'est autre chose. Pour rejoindre effectivement l'essentiel de la population, il faut arroser dans toutes les directions, télévision, journaux, radio, Web, partout. En avalant béatement l'argumentation de Quebecor, l'AMF s'est fait passer une "p'tite vite".

On nous dit que d'autres campagnes devraient suivre, notamment dans The Gazette, et que des brochures avaient été distribuées plus tôt dans les quotidiens de Gesca. Peut-être. Mais je dois vous mettre en garde, vous qui lisez ce journal : faites attention à vos placements ! Voilà, c'est fait, vous êtes avertis, nous venons de combler le vide laissé par l'AMF qui préfère s'adresser à d'autres que vous...

DE MON BLOGUE

Budget fédéral

Pompiers volontaires et leçons de piano

Ce budget fédéral mort-né ne nous a pas réservé beaucoup de surprises [...] Quand même, il y en avait pour les aînés, les familles, les propriétaires de résidence, les citoyens de régions rurales... Bref, pour toute une série de clientèles que le Parti conservateur va maintenant tenter de gagner à sa cause.

Vos réactions

" Pour économiser, qu'ils commencent par puiser les fonds nécessaires dans les poches des députés lorsque des élections se produisent avant 4 ans, parce que les élus ne sont pas capables de s'entendre sur un budget [...] Pourquoi ne pas commencer une mode : on vote pour le parti qui installe le moins de pancartes ! "

- grousseau222

" Pour ce qui est de la classe moyenne, elle se plaint le ventre plein. Nous voulons tous des services 360 degrés, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, mais il ne faudrait pas que des coûts y soient rattachés. Au cours des 10 prochaines années, les gouvernements devront faire tous les efforts possibles pour diminuer les dettes, pas seulement les déficits. "

- YBertrand

" L'État doit-il être un État providence pour chaque citoyen ? Sinon, il devrait l'être pour des groupes importants et responsabiliser chaque citoyen.

- le.cassé

blogue > www.lesaffaires.com/rene-vezina

rene.vezina@transcontinental.ca

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Pourquoi les É-U veulent-ils taxer l'aluminium canadien?

Les États−Unis menacent encore une fois de déclencher une nouvelle guerre tarifaire avec le Canada.

Équité salariale: les syndicats gagnent la première manche

Il y a 49 minutes | La Presse Canadienne

Un litige les oppose au gouvernement du Québec quant au maintien de l’équité salariale.

La stratégie de relance du Cirque du Soleil irrite ses créanciers

Des créanciers ont l’intention de s’opposer à la convention d’achat intervenue entre l’entreprise et ses actionnaires.