Portes ouvertes sur les technos

Publié le 26/10/2013 à 00:00, mis à jour le 30/10/2013 à 14:58

Portes ouvertes sur les technos

Publié le 26/10/2013 à 00:00, mis à jour le 30/10/2013 à 14:58

Pour plusieurs, une start-up demeure encore un objet de curiosité. Alors, pour se faire connaître et recruter, un groupe de jeunes entreprises montréalaises organise une soirée portes ouvertes.

Le 30 octobre, le boulevard Saint-Laurent sera le théâtre d'un méga open house. Du boulevard Sherbrooke, au centre-ville de Montréal, jusqu'à la rue Saint-Viateur, dans le Mile-End, une trentaine de jeunes entreprises technos accueilleront les centaines de visiteurs qui se seront inscrits sur le site ohmtl.com. Le temps d'un 5 à 7, ceux-ci verront battre le coeur du Montréal techno.

L'idée vient de Louis-Philippe Maurice, fondateur de Busbud, un site où l'on peut acheter des billets d'autobus pour 4 178 villes de 69 pays. «Un ami à l'emploi d'un grand cabinet de consultation m'a questionné sur l'univers montréalais des start-ups. Un monde cool qu'il avait envie de joindre plutôt que de rester dans un parcours traditionnel. Mais il ignorait comment trouver ces entreprises.»

Le créateur de Busbud découvre alors que son ami n'est pas seul. D'autres trentenaires à l'emploi de grandes organisations flirtent avec l'idée de se joindre à une entreprise en démarrage. «Des avocats, des comptables, des stratèges, des consultants qui seraient vraiment précieux pour nos entreprises», souligne-t-il.

En moins de deux, Louis-Philippe Maurice approche la Maison Notman, FounderFuel et Comité Pour Entrepreneurs, trois acteurs pivots de l'écosystème montréalais des start-ups, pour leur proposer de s'associer à un événement inspiré des Portes Ouvertes Design Montréal, un rendez-vous bisannuel qui a attiré 20 000 visiteurs l'an dernier. Pour sa première édition, Open House Startup Montréal vise à en accueillir 1 000.

Dans un esprit de collaboration

En 48 heures, le site d'Open House Startup Montréal est mis en ligne et enregistre ses premières inscriptions. «Si ça avait été un projet gouvernemental, il aurait fallu six mois, un budget et des comités !» blague Louis-Philippe Maurice. Cet événement incarne l'esprit, les valeurs et la méthode start-up, souligne Ian Jeffrey, directeur général de FounderFuel. «Il s'est bâti sur le mode agile grâce à la collaboration. Et il repose sur la philosophie "ce qui est bon pour moi est bon pour toi". Toutes les start-ups de l'écosystème Saint-Laurent ont répondu sans hésiter à notre appel.»

Que rapporteront ces portes ouvertes ? «Nos buts sont multiples, répond Ian Jeffrey. À court terme, nous visons le recrutement de professionnels talentueux. À moyen terme, moins de préjugés face à l'entrepreneuriat ; beaucoup de parents ne veulent toujours pas que leurs enfants se lancent en affaires ! Et puis, nous voulons démystifier le travail dans une start-up, montrer ce qu'il y a derrière le glamour.»

Les organisateurs comptent aussi démontrer que Montréal compte une masse critique d'entreprises du secteur. «Nous voulons passer le mot que, si vous joignez une start-up, cela peut devenir une vraie carrière, explique Gabriel Sundaram, analyste pour le fonds Real Ventures. Tout comme il y a assez de grandes entreprises pour passer de l'une à l'autre, il y a assez de start-ups pour satisfaire vos ambitions professionnelles à mesure qu'elles évoluent.»

En plus des jeunes professionnels et de la population, ces portes ouvertes visent un autre groupe, les étudiants. Le fait de recruter sur les campus ne fait pas partie de la culture start-up. La formule de masse s'accorde mal à leur ADN. Recevoir chez eux dans une atmosphère intimiste leur donne une meilleure chance de raconter leur histoire.

À la une

À surveiller: Transcontinental, Teck Resources et Crescent Point Energy

Il y a 42 minutes | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Transcontinental, Teck Resources et Crescent Point? Voici des recommandations d'analystes.

Les nouvelles du marché

08:36 | Refinitiv

Les sites polluants des sables bitumineux exemptés, Cenovus, Omicron et les raffineries américaines.

Titres en action: Dollarama, TotalEnergies, Plastic Omnium

Mis à jour il y a 14 minutes | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.