Nous pouvons faire un virage décisif vers la mobilité durable

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Juillet 2017

Nous pouvons faire un virage décisif vers la mobilité durable

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Juillet 2017

[Photo : 123RF]

2017, c'est vraisemblablement l'année de la mobilité durable. Autant à l'échelle provinciale que fédérale, les étoiles semblent alignées pour remettre au centre des priorités cet enjeu d'avenir pour notre société.

Le gouvernement du Canada, avec son plan stratégique Transports 2030 et la récente annonce d'un investissement stratégique de 1,3 milliard de dollars (G $) dans le projet de Réseau électrique métropolitain, égalant l'engagement de Québec, traduit une volonté de modernisation des chaînes d'approvisionnement et d'amélioration de la performance environnementale du réseau de transport. L'innovation est au coeur du développement de ce dernier, à l'image des nations et des villes les plus avant-gardistes de la planète.

Parallèlement, le gouvernement du Québec est en mode pleine vitesse avec les consultations sur sa future politique de mobilité durable, dont la mise en place devrait avoir lieu au moment du dépôt du budget 2018-2019. Cette politique, une première en son genre, marque un tournant décisif s'inscrivant dans la transition énergétique du Québec. Elle devra tenir compte des impératifs de diminution de notre empreinte carbone tout en appliquant une vision multimodale avancée des transports des citoyens et des marchandises, un aménagement intégré du réseau de transport interrégional et une valorisation de nos chaînes logistiques.

Un maillon indispensable

Rappelons que ces dernières sont un maillon essentiel au coeur du fonctionnement de notre société, car elles assurent la grande majorité des approvisionnements en denrées alimentaires et l'acheminement des biens et des services consommés quotidiennement, et sont responsables de retombées annuelles de 13,4 G $ (soit 4 % du PIB) et de quelque 115 400 emplois au Québec.

Cependant, le secteur des transports constitue l'une des sources les plus importantes de pollution atmosphérique, et son impact est en pleine croissance. De plus, la vétusté de nos infrastructures de transport, les besoins grandissants d'entretien routier, l'augmentation de la congestion et les défis que représente l'étalement urbain sont autant d'enjeux de premier ordre auxquels on doit répondre de façon urgente si on veut réussir la transition énergétique.

Une solution complète

Pour ce faire, il faut s'attaquer à l'efficacité de tous les réseaux et modes de transport, favoriser l'intermodalité et consolider les connexions entre les territoires. Du transport actif au transport collectif, du transport des personnes à celui des marchandises, toutes les composantes entrent en ligne de compte dans une solution qui doit être globale, concertée et durable.

Pour boucler la boucle des initiatives ambitieuses en matière de mobilité durable entreprises cette année par les deux paliers de gouvernement, Montréal accueillait dernièrement la première édition du sommet mondial sur la mobilité durable Movin'On, axé sur le partage des savoir-faire internationaux et sur les perspectives d'avenir. Dans les circonstances, nous pourrions citer un autre illustre visiteur récemment de passage dans la métropole, qui a fait sa marque derrière le slogan Yes, we can ! (Oui, nous le pouvons !).

­Yves-Thomas ­Dorval est ­PDG du ­Conseil du patronat du ­Québec

Envie de partager des idées et des opinions utiles à la communauté d'affaires ? Écrivez-nous à redactionlesaffaires@tc.tc

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 28 mai

Mis à jour il y a 47 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les indices boursiers dispersés avant des indicateurs d'inflation.

La Banque Scotia rapporte un profit en baisse au deuxième trimestre

Il y a 25 minutes | La Presse Canadienne

Sur une base ajustée, la Banque Scotia a noté avoir gagné 1,58 $ par action au cours de son dernier trimestre.

Scoop: votre CV est peut-être invisible!

MAUDITE JOB! «Depuis que je me suis fait un CV visuellement écœurant avec Canva, plus personne ne m'appelle...»