Ne pas oublier

Publié le 19/10/2013 à 00:00

Ne pas oublier

Publié le 19/10/2013 à 00:00

Par Géraldine Martin

C'était il y a quelques années à l'hôtel InterContinental, lors de l'assemblée annuelle de Power Corp. Je couvrais l'événement en tant que journaliste. Pour être honnête, je ne me souviens pas vraiment des discours des dirigeants. Paul Desmarais était accompagné de ses fils Paul jr et André. Mais je me souviens d'une chose : l'ambiance. Feutrée, sélect, intimidante. Chuchotements, complets chics, poignées de main. Il y avait là une bonne partie du gratin des affaires du Québec. L'assemblée, plutôt courte, n'a pas donné lieu à de grandes révélations. Pourtant, le milieu des affaires s'était déplacé en grande pompe. Une manière de saluer le travail de ce fleuron québécois. C'était clair, les Desmarais imposaient le plus grand des respects.

Il faudra trouver un moyen de raconter aux entrepreneurs d'aujourd'hui l'histoire de ce grand bâtisseur. Et les médias ont un rôle à jouer : pour une fois, ils ne devraient pas tourner la page trop rapidement, même si l'actualité les pousse toujours à chercher du neuf.

Tenez, actuellement, ce sont les élections municipales qui sont en vedette. Nous n'y échappons pas. Vous aviez des questions, nous les avons relayées aux principaux candidats à la mairie de Montréal. Et lundi se tiendra également le seul débat économique entre les candidats. Sur quoi devront-ils absolument se prononcer ? «Le taux de chômage dans l'agglomération est de 10 %. Montréal a été touchée de plein fouet par le déclin des secteurs manufacturier et pétrochimique et par la stagnation du secteur financier, entre autres. Que proposent les candidats pour créer de l'emploi ? Ce ne sera pas la seule question du débat, mais disons qu'elle est fondamentale», m'a répondu Gérald Fillion, animateur de RDI Économie et du débat organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et diffusé sur RDI.

De ce débat, j'aimerais pouvoir me souvenir des propositions et de la détermination du candidat qui aura su redresser Montréal. Comme je me souviens encore de l'ambiance des assemblées de Power.

Éditrice adjointe et rédactrice en chef, Groupe Les Affaires

geraldine.martin@tc.tc

À la une

Freshii fait mieux qu'au premier trimestre de 2020

Il y a 46 minutes | La Presse Canadienne

La perte ajustée, qui exclut certains éléments non récurrents, s’est établie à 549 000 $.

COVID-19: le nombre d'éclosions en milieu de travail diminue

Les deux sommets d’éclosions en milieux de travail avaient été relevés à la fin décembre et en mars.

Les entreprises constatent une hausse des cyberattaques

L’erreur humaine est la plus grande vulnérabilité des entreprises selon la moitié des responsables sondés.