Montréal branché sur la Fondation Gates

Publié le 28/02/2009 à 00:00

Montréal branché sur la Fondation Gates

Publié le 28/02/2009 à 00:00

Par Martin Jolicoeur

L'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de Montréal vient de frapper un grand coup en recrutant l'éminent chercheur Alan Bernstein au sein de son conseil d'administration.

Cette nomination laisse espérer de nouvelles sources de financement pour l'Institut, dont celle de la Fondation-Bill-et-Melinda Gates, créée par le fondateur de Microsoft.

Elle confirme également la place dominante que l'IRIC a réussi à occuper au sein de la communauté scientifique canadienne, et ce, en seulement cinq ans d'existence.

Alan Bernstein a fondé les Instituts de recherche en santé du Canada, qu'il a présidés. L'organisme, véritable bras financier du gouvernement dans le domaine de la recherche médicale, distribue annuellement quelque 700 millions de dollars (M$) à divers centres de recherche du pays.

Par ailleurs, M. Bernstein est le nouveau directeur général de la Global HIV Vaccine Enterprise, de New York. Cet organisme est issu du regroupement de chercheurs, de bailleurs de fonds et d'organisations militantes qui se sont engagés à accélérer le développement d'un vaccin contre le virus du sida, le VIH.

La Global HIV Vaccine Enterprise a recueilli 300 M$ US pour créer le Center for HIV/AIDS Vaccine Immunology, et 287 M$ US de la Fondation Bill-et-Melinda Gates pour financer la recherche sur un vaccin anti-VIH.

"C'est évident que ça nous donne une connexion incroyable auprès des activités philanthropiques de Bill Gates et de sa fondation", reconnaît Robert Lacroix, président du conseil d'administration de l'IRIC et ancien recteur de l'Université de Montréal.

Quelque 135 M$ ont été investis depuis cinq ans dans la mise sur pied de l'IRIC. Associé à l'Université de Montréal, l'Institut se distingue par sa chaîne complète de mise au point de médicaments contre le cancer, allant de la recherche fondamentale à la création de remèdes, dans 12 plateformes technologiques.

L'IRIC compte 250 chercheurs dans un immeuble de six étages regroupant 24 laboratoires. D'ici 2012, on prévoit que le nombre de chercheurs doublera et que 10 laboratoires seront ajoutés.

martin.jolicoeur@transcontinental.ca


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Est-ce la tâche du gouvernement de sauver nos sièges sociaux?

BLOGUE INVITÉ. Le gouvernement doit tout faire pour éviter que certaines entreprises dites stratégiques soient vendues.

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et Pékin.

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.