Lunettes de soleil et récession

Publié le 01/06/2009 à 00:00

Lunettes de soleil et récession

Publié le 01/06/2009 à 00:00

Avez-vous déjà porté des lunettes de soleil polarisées ? Si oui, vous avez peut-être remarqué qu'elles permettent de voir à travers les vitres teintées des automobiles. Elles permettent même de distinguer les vitres de mauvaise qualité : leur reflet est violet sous le soleil. Dans un stationnement, vous en compterez au moins une sur vingt, selon ce que j'ai moi-même observé.

Les récessions sont comme des lunettes de soleil polarisées. Elles révèlent les vulnérabilités des entreprises. La cause d'une mise à pied ou d'une fermeture n'est pas seulement la situation économique, c'est parfois un marché mal ciblé ou trop peu diversifié, un secteur en perte de vitesse, une croissance trop rapide, une difficulté d'adaptation. Il suffit de creuser un peu plus pour découvrir que ces problèmes découlent souvent de décisions prises bien avant la crise économique. Voilà l'occasion idéale d'y remédier et de changer cette vitre de mauvaise qualité...

À l'inverse, tout comme les lunettes polarisées accentuent les contrastes, les récessions font briller les plus forts. Cette édition spéciale des 300 plus importantes PME du Québec leur est consacrée. Malgré la crise, Averna, une entreprise de Montréal, prévoit une croissance de revenus de 30 % en 2009 et pousse l'audace jusqu'à acheter un de ses concurrents ! Vous pourrez découvrir ses stratégies et celles de deux autres entreprises qui réussissent, Pelican et Ezeflow, en page 21.

Des histoires comme celles-là, notre classement en recèle plusieurs. Car cette année, contrairement à ce qu'on aurait pensé, ce n'est pas l'hécatombe. Au contraire ! Près de la moitié des 300 plus grandes PME du Québec ont déclaré avoir augmenté le nombre de leurs employés dans des proportions qui vont de 0,5 à 60 %. Quel est leur secret ? Elles évoluent dans des secteurs de niche, elles investissent judicieusement en R-D, elles apprennent de leurs erreurs et elles s'adaptent constamment.

D'ailleurs, comme vous pourrez le lire en page 26, dans l'article intitulé "Inventer au lieu de déprimer", il n'y aura jamais eu autant d'occasions à saisir qu'après cette récession-ci. Les PME québécoises sauront-elles en profiter ? Même polarisées, les lunettes de soleil ne permettent pas de lire l'avenir, mais quand on voit comment nos entrepreneurs résistent jusqu'à maintenant, nous avons toutes les raisons d'être optimistes.

À la une

La crise climatique pose un risque au système financier, dit Poloz

La BdC développe des modèles pour mieux comprendre leurs conséquences.

Guy Cormier veut instaurer une identité numérique

C'est ce qui est sorti de la consultation parlementaire qui se penche sur le vol massif de données personnelles.

Bourse: Wall Street termine en baisse, préoccupée le commerce

Mis à jour à 16:57 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Mercredi, elle était lestée par un regain de pessimisme sur le front commercial.