Location Jean Légaré : la relève aux commandes

Publié le 20/10/2012 à 00:00

Location Jean Légaré : la relève aux commandes

Publié le 20/10/2012 à 00:00

L'histoire du transfert de Location Jean Légaré est typique de l'aventure que vivent bien des entreprises familiales au moment de passer les commandes d'une génération à l'autre.

Aujourd'hui, l'entreprise est dirigée par Nathalie Légaré, la fille du fondateur, mais il a fallu du temps et beaucoup de travail pour en arriver là.

L'histoire de Location Jean Légaré permet de saisir l'ampleur du défi que représente le transfert d'une entreprise, une opération qu'a réussie Location Jean Légaré, avec l'appui du Fonds de solidarité FTQ.

Elle permet aussi de constater que les écueils sont nombreux. Pour surmonter les obstacles, il faut une bonne planification, beaucoup de communication, l'accompagnement d'experts et, souvent, l'accès à du capital de développement.

«Fermer l'entreprise? Pourquoi?»

Location Jean Légaré est une grande entreprise montréalaise de location de véhicules. Elle possède près de 430 véhicules de tous genres, de la camionnette au véhicule réfrigéré.

C'est une entreprise prospère, en pleine expansion : en septembre, elle a ouvert une deuxième succursale, à Saint-Constant, en Montérégie.

Pourtant, il y a 20 ans, elle a failli disparaître. À l'époque, c'était encore une petite entreprise de location, bâtie autour d'un atelier de mécanique auto et d'une station d'essence Ultramar.

Le père de Nathalie, Jean Légaré, avait fondé l'entreprise en 1973, sur les bases du garage de son propre père, Claude. Au début des années 1990, Ultramar décide de fermer la station d'essence, située à l'angle des rues Iberville et Bélanger. Comme le terrain est contaminé, il faudrait y consacrer beaucoup d'argent pour rester sur place après la fermeture.

Jean Légaré, qui songeait à la retraite, prend donc la décision de fermer son entreprise pour investir son argent dans des immeubles à revenu. Une décision qui ne fait pas l'affaire de ses enfants, Benoît et Nathalie, qui travaillent dans l'entreprise familiale depuis des années.

Décidés à prendre la relève, ils convainquent leur père de poursuivre les activités ailleurs, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Jean Légaré accepte, mais il restera sur place, à l'emplacement initial, pendant les deux ans qui restent avant la fermeture de la station Ultramar.

Rebâtir l'entreprise et amorcer le transfert

Nathalie et Benoît ne perdent pas de temps : ils s'installent, en 1991, au nouvel emplacement et construisent les installations qui permettront à l'entreprise de passer à une autre étape de son développement.

Formée en administration, Nathalie informatise les opérations, pendant que son frère met à profit ses talents manuels et les connaissances acquises auprès de son père.

Dans les années qui suivront, les parents, propriétaires de l'entreprise, donneront à leurs enfants une participation de 10 % chacun.

Avec le temps, Location Jean Légaré prend de l'expansion et la question du transfert plus formel fait son chemin. C'est là que surgit la question de la direction de l'entreprise : qui sera président, Nathalie ou Benoît?

Des visions différentes

Dans la vie, le frère et la soeur s'entendent tellement bien que certains croient qu'ils sont un couple, raconte Nathalie.

Par contre, lorsque vient le temps de diriger l'entreprise, leurs visions sont différentes, tout comme leur profil. Benoît est plus manuel alors que Nathalie est plus à l'aise avec l'administration.

Assez rapidement, cette direction à deux têtes fait surgir des difficultés : les deux dirigeants prennent parfois des décisions divergentes, ce qui crée de la confusion, un problème assez fréquent dans ce genre de situation. Pour trouver une solution, les Légaré ont fait appel à des spécialistes, notamment un psychologue industriel. Après une série de tests et un long processus, la décision est prise : c'est Nathalie qui a le profil adéquat pour diriger l'entreprise.

Placé devant le choix de rester au sein de l'entreprise ou de partir, Benoît choisit de partir, en 2009. Il fonde ensuite sa propre entreprise, fidèle à son image et à sa passion. Cette résolution a permis de clarifier une situation qui devenait difficile. Aujourd'hui, Benoît et Nathalie collaborent toujours, l'entreprise de location d'équipement de Benoît ayant des relations d'affaires étroites avec Location Jean Légaré.

Le transfert a été officialisé en 2010, Nathalie obtenant 51 % des parts, y compris celles de son frère, qu'elle a rachetées. Le plan de transfert prévoit qu'elle versera une nouvelle somme à ses parents dans cinq ans, soit 25 %. Le restant sera remboursé cinq ans plus tard.

DES ÉCUEILS À SURMONTER

Convaincre le père de céder l'entreprise.

Une fois qu'il a accepté que ses enfants prennent la relève, Jean Légaré leur a laissé la place et apporté son soutien, ce qui n'est pas toujours le cas, parce que les fondateurs ont souvent de la difficulté à lâcher prise;

Régler le problème de la direction.

Choisir qui prendra la relève est une difficulté courante dans un transfert d'entreprise familiale. Les Légaré n'ont pas hésité à aller chercher de l'aide extérieure pour trouver une solution à une situation qui aurait pu devenir très conflictuelle;

Trouver le financement.

À 40 ans, Nathalie Légaré n'avait plus accès aux programmes d'aide pour jeunes entrepreneurs. De plus, il était difficile de trouver du financement auprès des prêteurs traditionnels. Nathalie Légaré a finalement obtenu le soutien du Fonds de solidarité FTQ, après une analyse de son industrie et de son modèle d'Affaires. Le Fonds continue encore aujourd'hui à soutenir la croissance de Location Jean Légaré.

À la une

Nouvel espoir dans la lutte aux changements climatiques

25/11/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs pays ont réussi à réduire leurs émissions de GES tout en affichant une croissance économique.

Bourse: Toronto clôture en légère hausse

Mis à jour le 25/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a terminé sur une note contrastée.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 25/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.