Les Québécois craignent pour leur emploi

Publié le 22/11/2008 à 00:00

Les Québécois craignent pour leur emploi

Publié le 22/11/2008 à 00:00

Plus de 90 % des travailleurs québécois craignent que la crise économique ait un impact négatif sur l'emploi, et près de la moitié estiment que cet impact sera majeur. Près de 1 travailleur sur 10 redoute même de perdre son emploi d'ici un an.

Les optimistes sont rares : 3 % des Québécois seulement affirment que la crise économique n'aura aucun impact.

C'est ce que révèle un sondage réalisé par Crop auprès de 1 001 personnes entre le 16 et le 26 octobre, pour le compte de l'Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés.

"Il est évident que la crise peut miner la confiance des travailleurs. Cela prouve l'importance pour les employeurs de bien communiquer avec leurs employés, de leur faire connaître la position de l'organisation face au ralentissement économique", dit Florent Francoeur, pdg de l'Ordre.

"Il faut éviter les rumeurs non fondées qui sont des sources de stress", ajoute-t-il.

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.