Les petits pots roses voient grand

Publié le 24/03/2012 à 00:00

Les petits pots roses voient grand

Publié le 24/03/2012 à 00:00

Par Julie Roy

Depuis sa création, il y a trois ans, Yeh! connaît du succès avec ses yogourts glacés. Et la folie ne risque pas de s'estomper : l'entreprise, qui exploite actuellement quatre points de vente à Montréal, prévoit ouvrir de 10 à 12 franchises cette année au Canada et aux États-Unis.

Déjà, ses fondateurs, Jean-Daniel Nadeau et Grace Yeh, reçoivent un grand nombre de demandes pour ouvrir des comptoirs de service à la couleur rose fluo qui a rendu la marque populaire.

«On ne s'est pas mis de limites, mais on y va un pas à la fois pour se laisser le temps de connaître les marchés et de bien choisir nos investisseurs, dit M. Nadeau. On veut des gens qui prendront soin de notre marque, car c'est ce que nous avons de plus précieux et de plus distinctif.»

Dans la tête du couple, il a toujours été clair que Yeh! allait devenir une franchise et que la planète entière était leur cible. Un défi énorme pour le couple, qui ne connaissait rien au mon de des affaires, lui provenant du secteur du multimédia et elle, du design de mode.

Pour y arriver, ils ont eu recours à des investisseurs silencieux. La rencontre avec Marvin Gurman et son frère Jonathan, propriétaires de JCorp, une entreprise importatrice de vêtements et d'accessoires de mode, a été déterminante. Les deux entrepreneurs sont venus manger dans la boutique, et ils ont aimé... au point de vouloir s'associer. «Ils avaient le même plan à long terme que nous et le même souci du détail et de qualité», raconte M. Nadeau.

Leur apport financier a permis au couple d'ouvrir trois points de vente supplémentaires. L'entreprise a par la suite signé une entente pour cinq franchises avec le groupe américain Yogurt Boys. Deux franchises ouvriront également au Québec et une autre en Ontario.

La qualité comme marque distinctive

Yeh! propose des yogourts glacés en libre-service auquel on peut ajouter soi-même des garnitures : fruits frais, bonbons, céréales, pépites de chocolat, etc. Un concept qui semble simple à la base, mais qui a demandé beaucoup de recherche à ses fondateurs.

La décision de développer leur propre produit a permis à Yeh! de se distinguer en offrant un produit de qualité supérieure. «Nos yogourts sont sans gras, faibles en calories et exempts d'ingrédients synthétiques. Nous nous approvisionnons auprès de producteurs et de fournisseurs d'ici. Tout cela nous permet de bien contrôler la qualité de nos produits.»

L'ambiance dans les points de vente est aussi, selon M. Nadeau, un aspect qui explique la popularité de la marque. «Les couleurs, l'éclairage, tout fait partie de l'expérience. Nous voulions créer une atmosphère qui donne envie de manger du yogourt glacé autant en hiver qu'en été !»

À la une

L'assurance-emploi et l'assurance médicaments dans la mire des syndicats

21/09/2021 | Emmanuel Martinez

Les syndicats s’attendent à des changements concernant l’assurance-emploi et le programme d’assurance médicaments.

Main-d'oeuvre: les attentes des chambres de commerce sont grandes

21/09/2021 | Catherine Charron

Elles s'inquiètent aussi des conséquences qu’aura l'endettement des derniers mois sur les PME.

Le patronat veut de l'action de la part d'Ottawa

Mis à jour le 21/09/2021 | Emmanuel Martinez

Suite aux élections fédérales, les associations représentant les entreprises veulent de l'action de la part d'Ottawa.