Les Femmes du W arrivent en ville

Publié le 12/10/2013 à 00:00

Les Femmes du W arrivent en ville

Publié le 12/10/2013 à 00:00

Un nouveau réseau de cadres féminins a vu le jour le 4 octobre. Les Femmes du W comptent une douzaine de femmes d'affaires montréalaises, du monde de la finance, du droit et des communications.

Véritable «Ladies's Club», il est composé de femmes qui «occupent ou aspirent à occuper des postes d'influence dans les organisations et au sein des conseils», précise Pascale Pageau, présidente du cabinet Delegatus et membre du comité à l'origine de cette initiative. Un club exclusif, qui le restera pour mieux remplir sa mission. «Nous croyons au mentorat et nous continuerons d'en faire, chacune de notre côté, dit Me Pageau. Mais le succès des Femmes du W repose sur les similarités de notre parcours. Nous avons toutes fait nos preuves, chacune de nous occupe une position de leader.»

Réseau d'entraide, de référence et de lobbying, les Femmes du W recevront à leur table des invités du monde des affaires et de la politique. Des influenceurs qu'elles comptent écouter pour apprendre, et influencer pour avancer.

Les Femmes du W ne sont pas sans rappeler les Filles du Ritz, réseau né en 1984 pour permettre aux pionnières du Québec inc. de se tailler une place dans un monde résolument masculin. Les Filles du Ritz se voient toujours le vendredi matin. Elles se nomment désormais «Les amies d'affaires». Ensemble, ces quarante femmes ont traversé des hauts et des bas personnels et professionnels : promotions, nominations, distinctions, mais aussi maladie, séparations, chômage. «Nous avons célébré nos victoires et nous nous sommes entraidées dans les épreuves, confie Micheline Bouchard, ex-pdg de Motorala Canada, membre du CA de Telus et membre du noyau fondateur des Filles du Ritz.

Faire circuler l'information payante

Autre temps, autre moeurs ? En quoi le défi des Femmes du W diffère-t-il de celui des Filles du Ritz ? Les Filles du Ritz se sont serré les coudes pour atteindre le plafond de verre. Les Femmes du W, elles, veulent le faire exploser.

Comment comptent-elles s'y prendre ? Comme leurs prédécesseures, les Femmes du W feront circuler l'information payante. Quel poste de direction ou quel siège de CA sera bientôt vacant ? Elles entretiendront leurs liens avec les décideurs pour les influencer. Elles mèneront des actions publiques pour gagner rapidement notoriété et crédibilité. «Nous voulons être du débat, mais pas de tous les débats», précise Pascale Pageau. Et chercheront obtenir des victoires rapides, comme l'accession de quelques Femmes du W à des postes prestigieux. Tout cela sans négliger le travail dans l'ombre, le lobbying.

Faut-il déplorer que 29 ans après le lancement de Filles du Ritz, tout ne soit pas réglé ? «Non, estime Pascale Pageau. Nous aurons toujours besoin d'influencer.»

Qu'est-ce qu'une Fille du Ritz conseille à une Femme du W pour avancer plus loin et plus vite ? «Prévoyez comment vous maintiendrez l'intérêt des membres, répond Micheline Bouchard. Elles seront sollicitées de tous les côtés. Mon adjointe a toujours été notre ciment.»

Les Femmes du W n'ont pas de permanence. «La technologie jouera ce rôle», indique Pascale Pageau. Même combat, autres armes.

À la une

Hydro-Québec préfère encore snober l’industrie du bitcoin

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Ces trois dernières années, Hydro-Québec s'est rendue indésirable pour l'écosystème du bitcoin.

Comment rendre infaillible son approvisionnement?

BALADO. PME, sortez votre boule de cristal.

La Banque du Canada doit faire plus pour aider les peuples autochtones, dit Macklem

Il y a 15 minutes | La Presse Canadienne

La Banque du Canada a pour mandat de promouvoir le bien-être économique et financier de tous au Canada,