Les dessous navrants de l'affaire Carole Morinville

Publié le 20/11/2010 à 00:00

Les dessous navrants de l'affaire Carole Morinville

Publié le 20/11/2010 à 00:00

En novembre 2007, Maurice Lagacé, un ingénieur à la retraite, est admis à la Maison Victor-Gadbois, à Saint-Mathieu-de-Beloeil, où il doit recevoir des soins palliatifs. Il n'a plus que quelques semaines à vivre. Ses proches le soutiennent. Il mourra le 5 janvier. Juste avant, il a reçu la visite d'une amie de la famille, conseillère financière, qui lui a promis qu'elle s'occuperait de sa femme comme il faut. " Ne t'en fais pas, je vais veiller sur Marie-Noëlle. Pars en paix ", lui a-t-elle dit, selon ce que rappelle un témoin. Marie-Noëlle Déry assiste à cet échange. Elle qui pleure déjà en pensant au deuil qui l'attend vivra un autre cauchemar dans les mois qui suivent. Et pour cause : la conseillère en question s'appelle Carole Morinville.

La Sûreté du Québec a arrêté Mme Morinville mardi matin à son domicile de l'Île-des-Soeurs, à Montréal. On la soupçonne de fraude et d'avoir manigancé une combine pyramidale à la Ponzi. Certaines de ses victimes viennent du milieu artistique. Par rapport à Vincent Lacroix, cette affaire paraît mineure : quelques millions de dollars appartenant à une soixantaine de personnes auraient été détournés. Et déjà on entend dire que les victimes ont probablement couru à leur perte en souscrivant aux rendements mirobolants qu'elle prétendait pouvoir offrir. Des naïfs, qui se sont fait bien posséder.

L'histoire de Marie-Noëlle Déry et de sa belle-fille

Des personnes candides, il y en a peut-être eu. Mais pour avoir rencontré Marie-Noëlle Déry et sa belle-fille, Dominique Lagacé, elle aussi victime de cette arnaque présumée, je peux vous certifier qu'il s'agit là de gens ordinaires qui lui ont simplement confié des fonds pour qu'elle les place dans des comptes Manuvie, en principe. Rien d'extravagant. Et c'est ce qui donne froid dans le dos, car cette histoire pourrait arriver à tout le monde.

Carole Morinville faisait partie de leur famille élargie, un peu comme Earl Jones dans son milieu, dans l'ouest de Montréal. Elle avait été la conjointe d'un de leurs cousins. Dynamique, avec beaucoup d'entregent et de charisme, elle savait écouter. Elle savait surtout quand intervenir : précisément lorsque des gens vivaient une période difficile, qu'ils étaient vulnérables et que les barrières naturelles s'abaissaient. Mme Déry a reçu sa visite durant son deuil. Elle a ensuite fait une dépression. Comme par hasard, Carole Morinville est revenue la voir. Dominique Lagacé a vécu une séparation. Carole Morinville s'est montrée compatissante tout en lui demandant de signer des papiers. Entre-temps, elle roulait en Mercedes et portait de la fourrure.

Ses proches ne savaient pas, ou préféraient ignorer, qu'elle avait déjà été sanctionnée à quelques reprises : par exemple, la Chambre de la sécurité financière l'avait poursuivie pour des manquements disciplinaires. On lui avait aussi interdit provisoirement de se désigner comme représentante en épargne collective. Rien de dramatique. Et elle était tellement fine !

Les chèques, pour les fonds à déposer, étaient faits au nom de sa société. Dominique Lagacé l'admet : elle aurait dû se rendre compte plus tôt que les dépôts n'apparaissaient pas à son compte. Quand elle a posé des questions, sa conseillère a répondu qu'il avait dû y avoir un problème et que tout serait bientôt corrigé. Marie-Noëlle Déry, elle, a compris qu'il y avait problème quand elle reçu un avis de cotisation d'impôt pour un retrait dans son compte, alors qu'elle n'avait rien prélevé elle-même. Elle pense que Carole Morinville lui a fait signer un jour des documents dont un n'était pas rempli... il suffisait d'y ajouter quelques mots pour autoriser le retrait.

Est-ce ainsi que la combine s'est déroulée ? Les deux femmes ont perdu des illusions autant que des fonds. Mme Déry devra même quitter l'appartement qu'elle occupe, parce qu'elle ne peut plus le payer.

" On a le sentiment d'avoir été trahies, d'avoir été idiotes, de s'être laissé éblouir. J'en parle pour éviter que ça arrive à d'autres ", dit Dominique Lagacé. Sa belle-mère est plus amère et souhaite que Carole Morinville soit condamnée pour les crimes qu'on lui reproche. En tout cas, l'Autorité des marchés financiers (AMF), qui a fait bloquer ses comptes dès le mois d'août dernier, a déterminé en novembre qu'il s'agissait d'une affaire de nature criminelle, d'où l'intervention de la SQ.

L'AMF doit bientôt étudier des demandes d'indemnisation en regard de cette cause, dont celles de Mmes Déry et Lagacé. Il est possible qu'elles puissent récupérer une partie de leur argent. Mais elles ne retrouveront jamais la confiance envolée.

De mon blogue

www.lesaffaires.com/rene-vezina

La terrifiante dette américaine

Lorsque la dette américaine atteindra le chiffre fatidique de 14 300 milliards, ou 14,3 trillions $, il faudra un vote du Congrès américain pour permettre au gouvernement d'emprunter davantage. C'est la limite absolue qui a été fixée par les parlementaires plus tôt dans les années 2000 (suite sur le blogue).

Vos réactions

" Le gouvernement américain coupera bientôt ses dépenses, donc il contractera les masses monétaires et la déflation suivra. M. Bernanke, comme plusieurs économistes, voit venir les difficultés et essaie d'éviter le pire. "

- N.P.

" Le seul risque que je puisse envisager est une sévère dévaluation du dollar US. Jusqu'à un certain point cependant, c'est exactement ce que veulent les Américains pour avantager leurs exportations et relancer l'emploi. Donc, on peut s'imaginer que la dette va continuer de grimper encore plus. "

- Génération X

" Pour ce qui est des craintes de voir la politique resserrer ses dépenses alors il ne faut pas rêver. La faillite est inévitable, car la dette est incontrôlable. "

- Danvillepd

rene.vezina@transcontinental.ca

À suivre dans cette section

À la une

Bourse: le Dow Jones termine en hausse de 2%

03/06/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le redémarrage économique des États-Unis stimule la bourse.

Titres en action: American Airlines, Lufthansa, Nissan, Warner Music

Mis à jour le 03/06/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Repousser les limites

BLOGUE INVITÉ. La pandémie a été un laboratoire d’expérimentation exceptionnel pour plusieurs entreprises.