Les champs pétroliers siphonnés

Publié le 08/11/2008 à 00:00

Les champs pétroliers siphonnés

Publié le 08/11/2008 à 00:00

Par François Normand

On savait la situation critique, mais pas à ce point : la production des champs pétroliers en activité décline plus vite que prévu, et le monde devra investir des sommes pharaoniques juste pour maintenir l'offre.

Ainsi, sans investissement majeur, la production chutera à un rythme annuel de 9,1 %, selon un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), dévoilé en primeur par le Financial Times. Cette estimation est basée sur les données de 500 bassins, dont ceux de mer du Nord, de Russie et d'Alaska.

Par exemple, la production de pétrole du Royaume-Uni chutera de 1,7 million à 500 000 barils par jour d'ici 2030.

Les pétrolières privées et publiques devront donc trouver de nouveaux champs pétroliers à exploiter - mais à des coûts plus élevés -pour remplacer ceux arrivés à maturité.

Cela dit, le défi est moins lié au niveau des réserves de pétrole (selon l'AIE, le monde est loin de manquer de cette énergie fossile non renouvelable) qu'à la capacité d'exploiter la ressource et de l'acheminer sur les marchés.

Par exemple, pour répondre à la demande de la Chine, de l'Inde et des autres économies émergentes d'ici 2030, il faudra investir 360 milliards de dollars américains par an. Une somme colossale qui représente le quart du produit intérieur brut du Canada en 2007.

Ce défi amène l'AIE a revoir à la baisse ses prévisions de consommation pour 2030. Elle table maintenant sur une demande mondiale de 106,4 millions de barils par jour (Mbj), comparativement à 116,3 Mbj prévus l'an dernier, soit une baisse de près de 10 %.

Ce pétrole proviendra de trois sources : les conventionnelles (comme le Moyen-Orient), les non-conventionnelles (comme les sables bitumineux de l'Alberta), et les liquides de gaz naturel (un mélange d'hydrocarbures).

L'Agence internationale de l'énergie révise à la baisse ses prévisions de demande pour 2030

116,3

millions de barils par jour. C'était la prévision établie en 2007.

106,4

millions de barils par jour. C'est la prévision révisée cette année.

francois.normand@transcontinental.ca

À la une

5G de Huawei: Ottawa annoncera sa décision «prochainement»

Il y a 59 minutes | François Normand

Le ministre François-Philippe Champagne dit que la décision s’appuiera sur des impératifs liés à la sécurité nationale.

À l'aube d'une nouvelle ère avec la 5G

Édition du 19 Janvier 2022 | Emmanuel Martinez

La 5G est à nos portes. Votre entreprise est-elle prête pour ce bouleversement ?

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

Il y a 19 minutes | Emmanuel Martinez

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.