Les BoBos du Plateau attirent Allied

Publié le 11/06/2011 à 00:00

Les BoBos du Plateau attirent Allied

Publié le 11/06/2011 à 00:00

Allied voit grand pour sa nouvelle propriété, sise au 5455, rue de Gaspé, à Montréal. Le fonds de placement immobilier (FPI) torontois injectera 10 millions de dollars (M $) pour rénover cette ancienne usine de textile et la transformer en un immeuble de bureaux design, capable d'attirer des locataires oeuvrant dans l'industrie des technologies.

" Le Plateau Mont-Royal est un secteur très intéressant, parce qu'il attire le genre de locataires que nous privilégions : des travailleurs hautement qualifiés, diplômés, qui travaillent dans des domaines de pointe tels le marketing et le développement de logiciels ", explique le pdg du FPI Allied, Michael Emory.

L'immeuble de la rue de Gaspé est situé tout près d'un autre actif d'Allied, le 5505, boulevard Saint-Laurent, où Ubisoft est locataire. " S'ils ont besoin de davantage d'espace, nous pourrons les satisfaire ", dit M. Emory

Y aller étage par étage

En mai, Allied a déboursé 37,8 M $ pour acheter ce vieux bâtiment industriel de 530 000 pieds carrés (pi2), transformé en un immeuble offrant des lofts de bureaux. " Nous commençons la remise à niveau dès maintenant. Nous allons procéder étage par étage et nous avons indiqué à nos porteurs de parts que les rénovations seraient terminées d'ici 36 mois ", ajoute le pdg.

Qu'est-ce qui justifie cet optimisme ? " Nous avons payé très peu par pied carré - 30 $ -, et les rénovations que nous allons faire vont nous permettre d'augmenter les loyers, d'attirer des locataires plus haut de gamme, et d'augmenter à la fois nos revenus et la valeur de l'immeuble. "

Allied vante la localisation et la structure de l'immeuble. " Les plafonds sont très hauts. Le bâtiment bénéficie de beaucoup de lumière naturelle et offre la possibilité de louer de grands espaces. "

Cité Multimédia

Allied a également eu la main heureuse avec son investissement dans la Cité Multimédia. " Quand nous avons acheté en 2007, les gens pensaient que nous étions fous parce que nous avions payé cher et que les subventions gouvernementales allaient prendre fin, dit Michael Emory. Cela a été tout un défi de renouveler les baux, mais nous sommes en voie de compléter la location des deux derniers étages et demi qui restent. " (Voir autre texte.)

Le gestionnaire explique que la Cité est " exactement le genre de propriété " que son entreprise veut avoir dans son portefeuille : de grands locaux à louer dans un secteur de la ville en progression. " Et nous savions aussi que le Vieux-Montréal offre peu de places de stationnement, alors le fait d'en avoir près de 750 à cet endroit est un atout. Et nous voyons d'un très bon oeil les projets de réfection de l'autoroute Bonaventure et du quartier Griffintown. "

Analyste de sociétés immobilières à la Financière Banque Nationale, Heather Kirk considère les derniers développements dans les activités d'Allied d'un bon oeil.

" Même s'il y a eu une érosion des revenus au premier trimestre, leurs activités de location sont très fortes. Le taux d'inoccupation de leurs immeubles est très bas, dit-elle. Les gestionnaires ont créé beaucoup de valeur. "

Elle note que l'achat du 5455, rue de Gaspé est typique du genre d'actifs privilégié par Allied. " En général, ils savent ce qu'ils font, dit-elle. Ils ont fait la même chose avec succès à Toronto. Ils achètent de vieux immeubles construits vers 1900 et ayant une architecture très spéciale, puis ils les retapent pour en augmenter les revenus et la valeur. "

C'est également l'avis du professeur de finances immobilières Jacques Magnan, de l'École des sciences de la gestion de l'UQAM. " Leur stratégie d'investissement est d'acheter des immeubles bien situés qui n'ont plus d'avenir comme bâtiments industriels. Ils les convertissent ensuite en immeubles de bureaux. Ils ont réussi à bien se positionner dans créneau. "

37,8

Somme, en millions de dollars, déboursée par Allied pour acquérir le 5455, rue de Gaspé, à Montréal.

À la une

Myni, grande gagnante du Défi jeunes pousses en croissance Banque Scotia

Mis à jour le 02/12/2022 | Elsa Vecchi

Elle s’est démarquée lors d’un concours de pitch sur le thème de la «Vallée de la mort».

Défi jeunes pousses en croissance: Uni et Brave remporte le prix Coup de coeur du public

16/11/2022 | Elsa Vecchi

Vous avez été nombreux à voter pour son pitch d'entreprise.

COP15: protéger l'environnement, c’est payant

02/12/2022 | François Normand

ANALYSE. La nature nous procure quatre services essentiels: l'approvisionnement, la régulation, le soutien, la culture.