«Le report de l'âge de la retraite est un choix de société, pas une obligation» - Jacques Lafrance, de l'Institut canadien des actuaires

Publié le 02/11/2013 à 00:00, mis à jour le 30/10/2013 à 15:17

«Le report de l'âge de la retraite est un choix de société, pas une obligation» - Jacques Lafrance, de l'Institut canadien des actuaires

Publié le 02/11/2013 à 00:00, mis à jour le 30/10/2013 à 15:17

Des pays ont repoussé l'âge de la retraite à 67 ans et on en parle aussi au Québec. Pourquoi votre organisation, pourtant éclairée sur le sujet, ne s'est-elle pas prononcée sur la question ?

Les pays qui ont reporté l'âge de la retraite, surtout européens, l'ont fait parce qu'ils n'avaient pas le choix ; c'était ça ou la catastrophe financière. C'est que la plupart des régimes de retraite en Europe ne sont pas capitalisés, contrairement au Québec, dont le régime est partiellement capitalisé, ce qui lui confère une certaine stabilité. Le Canada reportera progressivement l'âge de la retraite à 67 ans, parce que son Régime de pensions du Canada n'est pas capitalisé non plus ; les prestations qu'il verse sont payées directement à même nos impôts.

Si je comprends bien, la Régie des rentes du Québec n'a pas ce problème ?

Quand la Régie a été créée en 1966, les employeurs et leurs employés lui versaient 3,6 % du salaire. Ce taux a été majoré au fil des années et il atteindra 10,8 % en 2017. En principe, ça règle le problème. Cela dit, je crois qu'il faudrait quand même aborder la question du report de l'âge de la retraite. Malheureusement, le rapport D'Amours a éludé la question. Financièrement, on n'est pas obligés de reporter l'âge de la retraite. Ce n'est pas une question d'équité intergénérationnelle non plus. C'est un choix de société et il faudrait qu'on ait l'occasion d'y réfléchir.

De quel choix parlez-vous ?

C'est simple : si on reporte l'âge de la retraite, ça permet d'abaisser le taux de cotisation, actuellement de 10,8 %. À mon avis, si on posait la question aux plus jeunes, je pense qu'ils préféreraient payer moins tout de suite et reporter l'âge de la retraite à 67 ans. De plus, ce report donnerait un peu d'oxygène aux régimes de retraite d'employeurs, qui sont majoritairement en situation de déficit actuariel ; ils pourraient eux aussi reporter l'âge de la retraite. Ce report coïnciderait aussi avec la volonté du gouvernement de garder les gens plus longtemps au travail. Il faudrait aussi repousser l'âge où l'on doit commencer à retirer des fonds des REER, actuellement à 71 ans. En reportant l'âge de la retraite pour faire baisser le taux de cotisation, on pourrait par exemple utiliser la différence pour notre système de santé, notre vrai problème financier.

À la une

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

22/10/2021 | François Normand

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.

Bourse: Le Dow Jones conclut sur un record mais la tech s'est repliée

Mis à jour le 22/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce au secteur de l'énergie.

Titres en action: Corus, Schlumberger, Continental, Honeywell, ...

22/10/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.