Le mythe du rendement inférieur

Publié le 11/06/2011 à 00:00

Le mythe du rendement inférieur

Publié le 11/06/2011 à 00:00

Par J.G.

De nombreux investisseurs pensent que le rendement des fonds dont les gestionnaires adhèrent aux principes de l'investissement socialement responsable sera forcément inférieur à celui des fonds ne respectant pas ces principes. Or, il s'agit d'un mythe, disent les experts consultés à ce sujet.

La firme de consultants Mercer a creusé la question. Elle a répertorié pour une deuxième fois, en 2009, des études internationales sur la performance économique des entreprises ou des fonds éthiques qui utilisent diverses approches ayant trait aux enjeux sociaux, environnementaux et de gouvernance (enjeux ESG). En 2009, 10 études sur 16 démontraient que le fait d'intégrer les enjeux ESG contribue à l'obtention d'un meilleur rendement.

Il y a bien sûr des occasions de profits qui peuvent être ratées en excluant des sociétés pour des raisons environnementales, admet Serge Pépin, chef de BMO Fonds d'investissement. Toutefois, les critères de sélection sont généralement très bien perçus par les investisseurs qui recherchent des entreprises tenant compte des enjeux ESG. " Les investisseurs estiment que l'investissement socialement responsable crée de la valeur à long terme ; ils veulent détenir ces titres ", dit-il.

Pour les entreprises qui adoptent les principes de l'investissement durable, cela les aide à s'améliorer et à augmenter leur niveau d'efficacité, ajoute Rosalie Vendette, de Desjardins. " Ces sociétés sont mieux gérées et ainsi plus aptes à reconnaître et à profiter des occasions d'affaires ", dit-elle.

En analysant des facteurs autres que financiers, les gestionnaires de fonds socialement responsables ajoutent un élément à la gestion du risque, ce qui permet de réaliser de meilleurs rendements, explique Dominique Plante, directeur des produits chez IA Clarington.

Si les rendements ne sont pas touchés, c'est parce que les exclusions de sociétés ne sont pas très nombreuses. Par exemple, si l'on excluait toutes les pétrolières et les entreprises minières parce qu'elles polluent, cela nuirait aux rendements des portefeuilles, admet Colette Harvey, de Desjardins Cabinet de services financiers. " Si on ne le fait pas, c'est parce que les exclure à l'avance empêcherait de les faire progresser. On préfère agir de l'intérieur ", dit-elle. L'investissement socialement responsable est un travail de longue haleine qui consiste à protéger les actifs à long terme, dit Mme Harvey. Établir de bonnes pratiques permettra d'éviter des coûts éventuels pour l'émission de gaz à effet de serre.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.