Le Haut-Richelieu n'a pas attendu la récession

Publié le 07/03/2009 à 00:00

Le Haut-Richelieu n'a pas attendu la récession

Publié le 07/03/2009 à 00:00

Le Conseil économique du Haut-Richelieu n'a pas attendu les fermetures d'usines pour agir. L'organisme de Saint-Jean-sur-Richelieu est à pied d'oeuvre depuis la fin de l'été.

" Dès septembre, avant qu'on commence à parler de récession au Canada, nous avons commencé à sentir les effets du ralentissement économique. Nous avons effectué un sondage auprès de 121 de nos 269 entreprises manufacturières, qui nous ont confirmé qu'elles avaient besoin d'aide ", dit Sylvie Lacroix, directrice générale du Conseil économique.

Rapidement, le Conseil a diffusé aux entreprises de l'information sur les programmes susceptibles de les aider. Il a aussi intensifié ses Réseau Express, une formule mise sur pied il y a quelques années. " Il s'agit de regrouper plusieurs intervenants d'organismes comme Emploi-Québec, Investissement Québec et Développement économique Canada pour trouver des solutions à des problèmes précis, explique Mme Roy. Cette formule donne de bons résultats en temps normal et est presque devenue indispensable en période de crise. "

Le Conseil économique songe à d'autres initiatives, comme attirer les donneurs d'ordres, organiser des missions économiques et promouvoir l'achat local.

À la une

La reine Elisabeth II a passé la nuit à l'hôpital

Il y a 14 minutes | Les Affaires

La reine Elizabeth II, 95 ans, a passé la nuit de mercredi à jeudi à l’hôpital pour y subir des «examens préliminaires».

S'inquiéter d'une vague d’immigrants?

MAUDITE JOB! «Mon chèque de paie va-t-il bientôt diminuer parce que les employeurs embauchent à bas prix?»

En travail hybride? Faites gaffe aux «boys club»

RHÉVEIL-MATIN. Votre organisation doit faire l'effort d'inclure tous ses employés, même ceux qui travaillent à distance.