Le golf doit se réinventer

Publié le 06/07/2013 à 10:02, mis à jour le 25/10/2013 à 10:03

Le golf doit se réinventer

Publié le 06/07/2013 à 10:02, mis à jour le 25/10/2013 à 10:03

L'industrie du golf fait face à un défi similaire au moment où ses revenus stagnent.

«On prévoyait que les gens seraient plus libres pour des activités et que le golf serait privilégié, mais on n'avait pas anticipé la concurrence de nouveaux loisirs comme la randonnée pédestre», relève France Martin, directrice générale de l'Association des terrains de golf du Québec (ATGQ).

À partir de 2007, année où l'industrie a atteint un plateau concernant l'achalandage, on a commencé à s'interroger. Mais les actions de groupe ont été entreprises il y a deux ans. Actuellement, une table de concertation veille sur quatre chantiers et, avec la firme de recherche en marketing IPSOS, l'industrie tente de mieux cerner les besoins du consommateur et la vision des gestionnaires de terrains de golf afin d'adapter leur offre. En février 2014, à l'occasion d'un forum, toute l'industrie planchera sur des solutions pour relancer le golf au Québec.

«Avant, on n'avait pas à se poser ces questions. C'est la première fois qu'on doit le faire», dit Mme Martin.

Le nombre de terrains reste stable, les ouvertures étant aussi nombreuses que les fermetures. Les promoteurs immobiliers comptent encore sur l'attrait d'un terrain de golf pour vendre un développement résidentiel. Mais on constate que les personnes âgées sont sensibles aux prix.

«Avec la Fédération de l'âge d'or, on a conclu une entente pour offrir des tarifs préférentiels», note Mme Martin.

Il faut toutefois prévoir le renouvellement de la clientèle. Ainsi, certains clubs ont adapté leurs parcours aux enfants, avec des distances de frappe appropriées.

«Ça marche pour les seniors aussi ! Car c'est moins exigeant physiquement et ça peut rendre le jeu plus agréable quand on vieillit. Il s'agit de retourner au plaisir de jouer plutôt que de viser la performance», estime Mme Martin.

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne, minée par la confiance des ménages

Mis à jour le 28/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse malgré la hausse du cours du pétrole brut.

À surveiller: MTY, Mdf commerce, et Goeasy

Que faire avec les titres de Groupe d’alimentation MTY, mdf commerce et goeasy?

Le BSFI modifie les règles sur les prêts immobiliers pour réduire le risque

Les consommateurs ne verront pas d’augmentation de leurs exigences de paiement mensuel à la suite de ce changement.