Le cidre en évidence à la SAQ

Publié le 15/11/2008 à 00:00

Le cidre en évidence à la SAQ

Publié le 15/11/2008 à 00:00

Par Alain Duhamel

Après 20 ans de labeur, les producteurs artisans de cidre ont conquis leur catégorie propre, Cidres du Québec, à la Société des alcools du Québec (SAQ).

D'ici mars 2009, les magasins des bannières Classique et Sélection de la SAQ réserveront à ces produits un espace spécifique coiffé d'un panonceau les identifiant.

" Nous y avons droit ", dit Stéphane Petit, des Vergers Petit et fils, à Saint-Hilaire, président des Cidriculteurs artisans du Québec.

Propulsées par le cidre de glace, les ventes de tous les cidres ont dépassé 8 millions de dollars l'année dernière. Au moins huit produits ont fait des recettes de plus de 350 000 $ chacun. Ces deux résultats suffisent pour instituer une nouvelle catégorie de produits.

Le Québec compte une cinquantaine de producteurs de cidre qui, ensemble, réalisent un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 24 millions de dollars, dont un tiers provient des ventes à la propriété même, et un autre tiers des marchés publics et des restaurants. Le dernier tiers provient des ventes dans les magasins de la SAQ, où on les trouvait parmi toutes les autres boissons artisanales québécoises.

En cinq ans, entre 2002 et 2007, les ventes de produits du Québec à la SAQ ont sextuplé, passant de 2 à 12 millions de dollars; les cidres comptent pour 70 % de ces ventes.

" Le cidre de glace restera le capitaine de la catégorie ", dit M. Petit.

Mais grâce au levier de la catégorie, les cidriculteurs artisans espèrent susciter l'engouement des consommateurs pour les cidres tranquilles, mousseux et pétillants, qui comptent pour le cinquième de leurs ventes à la SAQ.

" La catégorie sera un plus pour la clientèle ", croit Éric Lafrance, des Vergers Lafrance, de Saint-Joseph-du-Lac, dont les produits sont distribués à la SAQ. " Elle encouragera aussi les cidriculteurs dans leurs efforts pour fabriquer des produits de qualité. "

Près de la moitié des cidreries québécoises sont établies en Montérégie, qui a même son circuit agrotouristique, la Route des cidres, ponctuée d'une dizaine d'étapes de dégustation à la propriété.

Stéphane Petit ne s'attend pas à ce que la Route des cidres soit désertée parce les consommateurs pourront se procurer les produits plus facilement à la SAQ. " Plus les gens connaîtront nos produits, plus ils voudront rencontrer les producteurs. "

alain.duhamel@transcontinental.ca


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Wow Air au bord du gouffre

25/03/2019 | AFP

Icelandair renonce à acheter sa compatriote Wow Air, en grandes difficultés financières.

Comment calculer les taxes?

22/03/2019 | Alain McKenna

La question peut sembler simple, mais elle peut aussi s’avérer plus complexe qu’on ne le croit.

Lancement du service de vidéo sur demande d'Apple en direct

25/03/2019 | Alain McKenna

Voici ce qu'il faut savoir sur ce nouveau service: