La boîte à outils de l'investisseur responsable

Publié le 27/03/2010 à 00:00

La boîte à outils de l'investisseur responsable

Publié le 27/03/2010 à 00:00

Comment investir de manière responsable ? Les Affaires a interviewé des experts pour vous guider dans vos investissements.

Où investir ?

Il existe plusieurs façons d'investir de façon responsable et durable.

Les actions

Choisissez des actions en fonction de vos critères. Des titres comme Advanced Environmental Recycling (AERT), PRT Forest Regeneration Income Fund (PRT.UN, Toronto), Evergreen Solar (ESLR, Nasdaq) ou Cascades (CAS, Toronto). L'achat d'actions vous donne une plus grande flexibilité. Cela vous permet, par exemple, de déclencher des gains et des pertes en capital selon vos besoins. En contrepartie, cela nécessite plusieurs dizaines de milliers de dollars à investir pour obtenir une bonne diversification. De plus, vous devrez effectuer une recherche approfondie pour dénicher les meilleurs titres.

Les titres à revenu fixe

Ces titres sont composés d'obligations gouvernementales et de titres émis par des entreprises qui s'illustrent par leur bonne gouvernance, leur impact environnemental et leur engagement social. Ces produits comportent moins de risque et constituent la partie sécuritaire d'un portefeuille.

Les fonds communs

Pour être considéré comme un " fonds commun socialement responsable ", un fonds doit utiliser des critères sociaux, environnementaux ou de gouvernance dans le cadre de son processus de sélection des investissements. Ces éléments doivent être précisés dans le prospectus du fonds.

" Avec le temps, ces produits se substitueront aux placements traditionnels ", croit Olivier Gamache, pdg du Groupe investissement responsable.

Ces fonds vous permettent de diversifier facilement votre portefeuille, même si vous n'avez que 500 $ à investir. La gestion est déléguée à un professionnel, qui sera rémunéré en partie grâce aux frais annuels de gestion qui sont déduits des rendements.

Les fonds indiciel négociable en Bourse

On en compte encore très peu au Canada. Ces produits, qui se contentent de reproduire un indice, se divisent en deux catégories : plus généraux, comme le iShares CDN Jantzi Social Index, ou thématiques, comme le Claymore S&P Global Water. Les FNB ont l'avantage d'avoir des frais annuels de gestion très bas.

Les fonds de travailleurs

Ces fonds sont surtout établis par des syndicats dans le but d'investir dans des PME. Au Canada, les plus connus sont GrowthWorks Canadian Fund, Fondaction, Fonds FTQ, B.E.S.T. Funds, Working Opportunity Fund et GrowthWorks Altantic Venture Fund. Ils ont la particularité de procurer un crédit d'impôt. " Ils s'adressent aux personnes qui se soucient des droits des travailleurs et à de création d'emplois ", dit Alain-Olivier Desbois, membre du comité d'investissement du Groupe investissement éthique (GIÉ).

L'investissement communautaire

Il consiste à financer du microcrédit pour combattre la pauvreté et le chômage. À cause du faible taux de défaut de paiement et des flux de revenu constants, ces placements sont souvent comparés aux obligations de bonne qualité. D'ailleurs, leur rendement est similaire à celui des obligations Canada 3 ans. " Pour y investir, vous devez avoir au moins 1 000 $ ", dit Judith Bird, conseillère du comité d'investissement du GIÉ. Plusieurs organismes communautaires vous permettent de financer du microcrédit : Association communautaire d'emprunt de Montréal, Fonds communautaire d'emprunt de la Mauricie, Fonds d'entraide communautaire, Fonds d'emprunt économique communautaire, Ecotrust Canada, Equal Exchange, La Siembra Co-operative, Oikocredit et Sarona's Microvest Fund.

Comment choisir ?

En plus de faire l'analyse financière usuelle, vous devez inclure les préoccupations environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) dans la sélection des investissements. Autrement dit, avant d'investir, vous devez non seulement préciser le risque et le rendement que vous désirez, mais aussi les valeurs que vous voulez défendre.

La viabilité économique

Estimez la cherté relative du placement qu'on vous propose, sa performance espérée et son risque. Rappelez-vous que l'objectif est d'avoir les meilleurs rendements possibles pour un risque donné.

La responsabilité sociale de l'entreprise

Ensuite, intégrez la gouvernance, les implications sociales et l'impact environnemental dans l'évaluation de ces placements pour sélectionner ceux qui sont les plus performants du point de vue du développement durable. Beaucoup de placements sont axés sur " les meilleures de la classe ", c'est-à-dire les entreprises qui ne sont pas parfaites, mais qui offrent le meilleur potentiel sur toutes ces questions. Cette approche implique une bonne connaissance des pratiques des divers joueurs dans une industrie.

Les critères d'exclusion et d'inclusion

Ces filtres négatifs vous permettent de déterminer les secteurs dans lesquels vous ne voulez absolument pas investir.

À l'inverse, les filtres positifs vous permettent de mettre l'accent sur des secteurs, des thématiques ou des comportements d'entreprises. Par exemple, vous pourriez investir dans l'environnement ou dans les entreprises qui ont une excellente gouvernance...

L'engagement des actionnaires

En tant qu'investisseur, vous aimeriez peut-être exiger des entreprises une politique de responsabilité sociale plus musclée. Vous pouvez le faire en dialoguant avec les dirigeants des entreprises, en exerçant votre droit de vote ou en présentant des propositions d'actionnaires. On parle également dans ce cas d'activisme actionnarial.

Où acheter ces produits ?

Vous pouvez acheter des actions, des titres à revenu fixe, des fonds communs et des fonds indiciels chez n'importe quel courtier de plein exercice ou à escompte. Par contre, les Fonds de travailleurs ont leurs propres équipes de ventes, et l'investissement communautaire se fait par l'entremise d'organismes communautaires.

Les sites www.socialinvestment.ca et www.ethiquette.ca présentent la liste des conseillers spécialisés dans ce domaine.

Comment suivre ses placements ?

Les clubs d'investissement

Vous pourrez y obtenir, en échangeant avec d'autres membres, des renseignements utiles sur toutes les grandes catégories de placements financiers socialement responsables. " On compte trois clubs de la sorte à Montréal : Groupe d'investissement éthique (www.gie-eig.ca), Actions responsables et Club du fric éthique ", informe M. Desbois.

L'Association Investissement Responsable

Sur le site (socialinvestment.ca) de cette association, vous trouverez " Le guide des fonds communs socialement responsables ", ainsi que les performances de ces produits. Vous aurez aussi de l'information sur les fonds de travailleurs et sur l'investissement communautaire. Vous pourrez également trouver les différents promoteurs de fonds et obtenir des renseignements supplémentaires - notamment leur politique d'investissement - sur leur site Web.

Le Web

En visitant les sites Morningstar, Globefund et FundLibrary, vous trouverez de l'information sur les fonds socialement responsables, dont des recommandations et des analyses. Vous trouverez aussi des recommandations d'achat sur le site ethiquette.ca.

Des idées pour voter

Vous détenez des actions et aimeriez influencer les dirigeants d'entreprise ? SHARE (Shareholder Association for Research and Education) vous aide à exercer vos droits, note M. Desbois. Sur son site (www.share.ca), vous trouverez de l'information sur les votes de procuration, et pourrez vous inscrire pour recevoir les alertes de vote à info@share.ca.

Groupe investissement responsable (www.gir-canada.com) planifie également d'offrir un service aux particuliers à compter de cet été. Enfin, le Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC), créé par le Robin des banques Yves Michaud, publie ses activités et de la documentation sur son site Web (www.medac.qc.ca).

Quels sont les plus prometteurs ?

Si vous cherchez la performance avant tout, ciblez les actions et les placements privés, comme vous le feriez avec des placements traditionnels. Mais tenez compte de votre degré de tolérance au risque.

" Misez aussi sur les industries en plein essor, tels les énergies renouvelables, les technologies vertes et les nouveaux matériaux ", conseille M. Desbois. Mais gardez à l'esprit que certaines entreprises feront mieux que d'autres...

dossiers@transcontinental.ca

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

À la une

Importante brèche de sécurité chez Desjardins

Mis à jour il y a 33 minutes | Denis Lalonde

Les renseignements personnels de 2,9 millions de membres ont été communiqués à des personnes extérieures à Desjardins.

Slack entre en Bourse jeudi, à 38,50$US

Mis à jour à 12:12 | AFP

La valorisation de Slack a bondi en quelques mois, passant de 7 à 17 milliards de dollars US depuis 2018.

Les enseignements de «mes» hommes d'honneur

BLOGUE INVITÉ. Voici quatre enseignements qui ont su inspirer mon parcours entrepreneurial.