L'offre de formation s'enrichit

Publié le 05/11/2011 à 00:00

L'offre de formation s'enrichit

Publié le 05/11/2011 à 00:00

La gestion de projet gagne en popularité. La preuve en est que les nouvelles formations se multiplient. «Les gens se rendent compte de l'importance de la bonne gestion. Les dépassements de budgets et d'échéanciers coûtent très cher», souligne Benoît Lalonde, président de PMI Montréal, qui parraine les programmes de certification en gestion de projet.

«Il y a 10 ans, 50 000 personnes détenaient la certification Project Management Professionnel (PMP) dans le monde. Aujourd'hui, il y en a 600 000», précise M. Lalonde. Le PMI Montréal forme plus de 650 personnes par an dans le programme en gestion de projet. Il propose trois nouvelles certifications :

1. Gestion de risque

La certification PMI Risk Management Professional (PMI-RMP) reconnaît l'expertise dans la gestion de risque, de plus en plus importante quant à la saine gouvernance des entreprises. Elle souligne la capacité des gestionnaires à déceler et à évaluer les risques, à déterminer leurs répercussions et à formuler des réponses en conséquence.

2. Gestion des échéanciers

La PMI Scheduling Professional (PMI-SP) sanctionne des compétences poussées en gestion des échéanciers. «Le but est de familiariser les gens avec l'élaboration d'un bon échéancier et avec la manière d'effectuer le suivi lorsque des modifications surviennent», précise M. Lalonde.

3. Optimisation des processus

La PMI Agile Certified Practitioneer (PMI-ACP) reconnaît les habiletés à entreprendre plus rapidement le processus de gestion de projet. Au lieu de réaliser un grand projet sur trois ans, par exemple, on le découpe en tranches qui permettront de se donner de plus petits livrables. Leur cumul permettra d'atteindre le projet de façon plus efficace et efficiente.

«Ces certifications permettent d'avoir plus de cordes à son arc et d'approfondir les éléments clés de la gestion de projet», dit M. Lalonde. «Les gens qui ont la certification peuvent se voir offrir des projets plus importants ou plus complexes.»

Des nouveautés à l'université

L'Université de Laval peaufine un programme de formation continue en mode agile qui sera offert au printemps 2012. La méthode Agile permet de réagir avec plus de flexibilité afin de mieux s'adapter aux besoins du client. «C'est la nouvelle philosophie. Cette formation sur mesure permet d'améliorer l'efficacité et la rentabilité d'un projet», souligne Christine Beaulieu, directrice du programme de certification universitaire en gestion de projet.

Le Centre de perfectionnement de l'ESG UQAM offredeux nouveautés en formation sur mesure ou en session publique, dont l'une traite de la méthode Agile. Il s'agit de Gestion de projet : pratiques habituelles et nouvelles approches, d'une durée de 5 jours. «Cette formation s'adresse à une clientèle spécialisée qui veut connaître les innovations relativement aux méthodologies qui sont appliquées à la gestion de projet, comme le management agile», précise France Maltais, directeur du centre de perfectionnement.

Le programme Gestion de projet et performance organisationnelle, d'une durée de 8 jours, vise des gestionnaires qui occupent des postes de direction ou qui souhaitent y accéder. «Il donne une vision d'ensemble de la gestion de projet et de ses impacts sur les différents services de l'entreprise. L'objectif est de mettre en oeuvre une culture organisationnelle de gestion de projet», dit M. Maltais.

Une maîtrise en ingénierie civile

L'École Polytechnique a lancé une maîtrise unique au Québec en gestion de projet d'ingénierie civile : Magespic. «L'objectif est de former des gestionnaires de niveau décisionnel élevé qui auront acquis les connaissances de base et développé les aptitudes personnelles pour gérer des projets complexes en ingénierie civile», précise Guy Leclerc, professeur au département des génies civil, géologique et des mines.

Le programme s'échelonne sur deux ans et demi. Il s'adresse principalement aux ingénieurs civils, mais aussi aux ingénieurs mécaniciens ou électriciens, ou autres types de génie associés à la construction civile. Il s'adresse aussi à des urbanistes ou à des architectes. Les ingénieurs de projets ou les directeurs d'un service de planification dans les municipalités ou les différents ministères sont particulièrement visés par le programme.

De plus, trois microprogrammes ont été mis sur pied et seront offerts à partir de septembre 2012. Ces formations courtes, qui s'adressent à des ingénieurs en exercice, s'échelonneront sur un an.

Un certificat en mode hybride

En septembre 2012, l'Université Laval offrira un certificat en gestion de projet de premier cycle destiné aux personnes qui occupent déjà un emploi. «Ce programme sera offert en mode hybride, qui combine l'apprentissage à distance et en salle de cours, afin de faciliter la conciliation travail-études. Le nombre de jours requis en classe est de trois seulement par session», dit Guy Mineau, directeur général de la formation continue.

À la une

Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor

Que faire avec les titres de Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Home Depot, Walmart

Mis à jour à 08:53 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.