Juste la vérité

Publié le 05/10/2013 à 00:00

Juste la vérité

Publié le 05/10/2013 à 00:00

Par Géraldine Martin

Le mois dernier, j'ai eu la chance de passer deux jours à l'École d'entrepreneurship de Beauce. Vous savez, cette école pas comme les autres où les élèves sont de jeunes entrepreneurs et les profs, des entrepreneurs aguerris.

La prof était Isabelle Hudon, présidente de la Financière Sun Life au Québec. Elle donnait un cours sur les habiletés politiques. Lors d'un exercice, les élèves étaient bombardés de questions. Pour leur éviter de s'enfarger, Isabelle Hudon leur a livré un conseil très simple : «Ne mentez jamais, dites la vérité et dites ce que vous êtes prêts à divulguer, sans plus. Soyez authentique.»

Le faux pas est en effet si vite arrivé. Il suffit d'un tout petit mensonge et la confiance est perdue.

Pensez à SNC-Lavalin. C'est clair que la confiance s'est envolée. En poste depuis un an, le pdg Robert Card a la lourde tâche de faire le ménage. Tout doit être plus blanc que blanc pour obtenir l'absolution de Québec, a-t-il expliqué lors d'une table éditoriale.

Parmi les gestes posés, la nomination au printemps dernier d'Andreas Pohlmann à titre de chef de l'éthique et de la conformité est une bonne chose. M. Pohlmann travaille étroitement avec la direction, mais il se rapporte au CA. Il ne se contentera pas de l'information provenant du haut, comme cela se fait si souvent. «Tous les CA s'appuient sur l'information qui leur est transmise par la direction», dénonce Yvan Allaire, président exécutif du CA de l'Institut sur la gouvernance, dans son nouveau livre La vertu du juste milieu, coécrit avec Mihaela Firsirotu. «Si la direction omet de l'informer [le CA] ou lui fournit une information fausse ou tronquée, le conseil ne peut jouer pleinement son rôle», dit-il.

Dans l'état actuel des choses, M. Allaire a raison de dire que toutes les bonnes règles de gouvernance ne protégeront pas nos entreprises des mauvaises surprises. On peut juste s'en remettre à la vertu de leurs dirigeants... et leur suggérer d'aller suivre le cours sur les habiletés politiques de Mme Hudon.

Éditrice adjointe et rédactrice en chef, Groupe Les Affaires

geraldine.martin@tc.tc


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Broadsign International acquiert Ayuda Media System

«C’est une transaction relativement transformatrice pour nous», résume le PDG de Broadsign, l'Américain Burr Smith.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.

Ottawa aide Chrysler et Honda… mais pas les entreprises québécoises

Il y a 19 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.