«Je veillerai à ce que les ambitions du mouvement coopératif se concrétisent» - Monique Leroux, du Mouvement Desjardins

Publié le 16/11/2013 à 00:00, mis à jour le 14/11/2013 à 15:38

«Je veillerai à ce que les ambitions du mouvement coopératif se concrétisent» - Monique Leroux, du Mouvement Desjardins

Publié le 16/11/2013 à 00:00, mis à jour le 14/11/2013 à 15:38

Vous venez d'être élue au conseil d'administration de l'Alliance coopérative internationale. Quels seront votre rôle, votre contribution ?

Les membres de l'ACI se sont donné un programme pour la décennie. Je veux contribuer à sa réalisation. Un dossier en particulier retiendra mon attention, celui de la capitalisation et de la solidité financière des coopératives, de même que la nature coopérative distinctive. Je veillerai à ce que les ambitions du mouvement coopératif international se traduisent en actions concrètes. Le modèle coopératif est bien placé pour répondre efficacement à nos défis économiques et sociaux. Il l'a prouvé par sa capacité à canaliser l'engagement des personnes, par la robustesse de ses entreprises et par sa résilience en temps de crise.

Pour accroître leur influence, les coopératives et les mutuelles devront faire preuve d'une plus grande capacité d'innovation. Elles devront unir leurs forces pour développer ensemble de nouvelles affaires et de nouveaux réseaux. Et mieux faire valoir leurs particularités auprès des autorités réglementaires et des décideurs politiques.

Quel bilan faites-vous de l'Année internationale des coopératives, tenue en 2012 ?

L'Année internationale des coopératives a permis, partout dans le monde, de faire valoir la pertinence des coopératives et des mutuelles ainsi que leur importante contribution à l'économie et à la société. Le Sommet international des coopératives 2012 a aidé plusieurs coopératives et groupes coopératifs québécois à concrétiser de nouveaux réseaux et de nouvelles alliances. Nous sommes à organiser une deuxième édition du Sommet, en octobre 2014. Le mouvement coopératif québécois est très dynamique. Nous pouvons et devons exercer un réel leadership à l'échelle internationale. Ce deuxième sommet nous permettra d'aller plus loin en ce sens.

Quels sont les enjeux et les défis du mouvement coopératif au Québec ?

Au Québec, le principal enjeu est de favoriser la croissance de nos coopératives et de nos mutuelles. Pour qu'elles créent plus de richesse, plus d'emplois et qu'elles nous aident à relever les défis des années à venir dans des domaines comme l'énergie, l'agroalimentaire, la santé, les services à la personne. Je suis sûre qu'avec les initiatives mises en avant par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité et par ses partenaires nous pouvons aller plus loin. D'ailleurs, les dossiers en cours avec le Fonds Essor et Coopération, lancé lors du Sommet de 2012, sont prometteurs.

À la une

Metro veut accroître son utilisation des technologies dans ses magasins

Elle prévoit de doubler, à peu près, le nombre de magasins dotés de caisses libre-service au cours de son exercice 2020.

Garder ses gagnants, le cas de Metro

Édition du 24 Août 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. L'épicier Metro (MRU, 53,98 $) n'est plus le secret bien gardé qu'il était. Sa rigueur...

Legault et Fitzgibbon songent à un Amazon Québec

L’idée avait d’abord été lancée en 2017 par l’entrepreneur Alexandre Taillefer.