Fabrication : le déclin se confirme

Publié le 17/08/2013 à 00:00

Fabrication : le déclin se confirme

Publié le 17/08/2013 à 00:00

Le dernier profil statistique du secteur manufacturier que vient de publier l'Institut de la statistique du Québec confirme la glissade de l'industrie de la fabrication dans la province. Tant la productivité que le poids relatif du secteur manufacturier sont en baisse au Québec.

C'est au début de 2010 que la productivité du secteur de la fabrication dans l'ensemble du Canada a rejoint celle du Québec. Et c'est au milieu de 2011 que la productivité de l'Ontario a doublé celle du Québec. Dans les deux cas, cela s'est produit à la faveur d'une augmentation de la productivité au Canada et en Ontario et d'un recul au Québec.

L'Institut de la statistique du Québec, qui utilise des données de Statistique Canada, souligne que de 1997 à 2007, la productivité du travail du secteur manufacturier au Québec a suivi la même tendance (taux de croissance annuel moyen de 2,4 %) qu'en Ontario (2,2 %) et au Canada (2,2 %).

Toutefois, la productivité du secteur manufacturier québécois a décliné de 2009 à 2012. En Ontario, c'est l'inverse qui s'est produit : après une forte baisse en 2009 (- 5 %), on observe un rattrapage au cours des trois années suivantes.

«C'est un secret de Polichinelle que notre secteur manufacturier est en déclin, affirme Martine Hébert, vice-présidente, Québec, de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante. Peut-être que la faiblesse du dollar canadien pendant de longues années n'a pas favorisé notre productivité.»

Peut-on renverser la tendance ? «Oui, mais il faudrait créer des conditions favorables, ajoute Mme Hébert. Comme sur le plan de la fiscalité, qui est concurrentielle pour les grandes entreprises mais pas pour les PME, comme l'allègement de la réglementation et aussi l'investissement de nos entrepreneurs.»

Poids économique moins important

Les données sur l'importance relative du secteur manufacturier dans l'économie en surprendront peut-être certains : on aurait pu penser que le secteur manufacturier pèse plus lourd dans l'économie de l'Ontario, qui compte sur une industrie automobile importante, que dans celle du Québec. Eh bien non !

En 2012, le secteur manufacturier représentait 14,1 % du PIB réel du Québec, par rapport à 13,3 % en Ontario et à 10,9 % dans l'ensemble du Canada. Depuis 2007, le poids relatif du secteur manufacturier diminue au Québec (il comptait pour 16,7 % du PIB, alors qu'il augmente un peu en Ontario depuis 2009).

Le secteur manufacturier québécois employait 406 500 personnes en 2012, soit 3 % de moins qu'en 2000.

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, craintes d'une récession

Mis à jour le 29/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de près de 150 points.

À surveiller: Couche-Tard, Air Canada, et Gildan

Que faire avec les titres d’Alimentation Couche-Tard, Air Canada et Vêtements de sport Gildan?

Les mythes de la table d’imposition

29/06/2022 | Thomas Gaudet

BLOGUE INVITÉ. Non, votre voisin n’est pas la référence en matière fiscale.