Exporter dans un monde en récession

Publié le 25/10/2008 à 00:00

Exporter dans un monde en récession

Publié le 25/10/2008 à 00:00

Par François Normand

Durs temps pour les exportateurs de biens et de services : la crise financière a bel et bien un impact sur l'économie réelle et, par ricochet, sur leurs marchés. La croissance mondiale ralentira fortement en 2009, tandis que l'économie américaine a de grandes chances de sombrer en récession.

" Nous estimons que la probabilité que ce scénario se concrétise aux États-Unis est de 80 à 85 % ", dit François Dupuis, vice-président et économiste en chef au Mouvement Desjardins. Et on ne parle pas ici d'une petite récession comme celle de 1990-1991, qui avait duré 8 mois, mais plutôt d'un choc comme celui de 1981-1982, quand les États-Unis ont broyé du noir pendant 16 mois.

Une économie nationale est en récession quand son PIB se contracte pendant au moins deux trimestres consécutifs. À l'échelle mondiale, c'est lorsque la croissance est inférieure à 3 % pendant le même laps de temps.

Malgré ces nuages sombres à l'horizon, plusieurs endroits dans le monde bénéficient encore d'éclaircies, c'est-à-dire des occasions d'affaires, y compris au sud de la frontière.

" Ce n'est pas vrai qu'il pleut partout aux États-Unis en même temps ", illustre Claude Tardif, vice-président de l'Association des maisons de commerce extérieur du Québec.

Ainsi, les analystes d'Exportation et développement Canada (EDC), une agence fédérale, ont distingué pour Les Affaires 10 pays et 10 États américains qui seront moins touchés par la crise économique et financière en 2008-2009.

Pour sélectionner les 10 pays les mieux outillés face à la tempête, EDC s'est appuyée sur plusieurs critères, comme le niveau des investissements étrangers et l'endettement des gouvernements. Ce sont aussi des pays qui auront une croissance économique oscillant entre 2,4 et 8,4 % l'année prochaine.

Quant aux États américains, EDC se fie au Coincident Economic Activity Index, un indice qui mesure le dynamisme économique d'une région à partir de facteurs comme la moyenne des heures travaillées dans l'industrie manufacturière, le taux de chômage et le nombre d'emplois salariés non agricoles.

Mexique

Population : 108,7 millions d'habitants

PIB par habitant (parité de pouvoir d'achat) : 12 381 $ US

Prévision de croissance du PIB en 2009 : 2,4 %

Ce membre de l'ALENA ressentira la crise financière et économique en provenance des États-Unis, mais il résistera aux turbulences : en 2009, la croissance du PIB atteindra 2,4 %. L'économie mexicaine repose sur un mélange d'industries modernes et désuètes. Pour les entreprises canadiennes, les occasions d'affaires se trouvent dans les services pétroliers et gaziers, les équipements et les services miniers, les télécommunications, l'automobile, l'aéronautique, l'électricité et l'environnement.

Brésil

Population : 189,3 millions d'habitants

PIB par habitant (parité de pouvoir d'achat) : 9 695 $ US

Prévision de croissance du PIB en 2009 : 4 %

La situation du Brésil ressemble à celle du Mexique, mais le géant sud-américain sera moins touché par les turbulences de marché en 2009, avec un PIB légèrement en recul par rapport à 2008 (5 %). Le pays est actif dans l'agroalimentaire, les mines et la production manufacturière. Pour les entreprises canadiennes, les secteurs clés sont les services pétroliers et gaziers, les équipements et les services miniers, les télécommunications, l'automobile, l'électricité et l'environnement.

Bermudes

Population : 66 538 habitants

PIB par habitant (parité de pouvoir d'achat) : 69 900 $ US

Prévision de croissance du PIB en 2009 : non déterminée

Cet archipel de l'océan Atlantique Nord est un territoire britannique. Ses finances publiques sont saines (surplus, faible endettement). L'économie des Bermudes repose essentiellement sur le tourisme de luxe et l'offre de services financiers faiblement imposés aux multinationales et aux banques étrangères. Malgré la crise financière, le territoire résistera aux turbulences. Les Bermudes sont très dépendantes des importations, surtout pour les équipements et la nourriture.

Inde

Population : 1,11 milliard d'habitants

PIB par habitant (parité de pouvoir d'achat) : 2 874 $ US

Prévision de croissance du PIB en 2009 : 7,5 %

Malgré des finances publiques fragilisées, le pays sera en mesure de faire face à la crise. Sa croissance économique sera légèrement inférieure à celle de la Chine. Les entreprises d'ici sont déjà présentes en Inde, dans les pâtes et papiers, les pièces d'automobiles et la machinerie industrielle. Le développement des infrastructures représente aussi un fort potentiel pour les firmes d'ingénierie.

Russie

Population : 142,3 millions d'habitants

PIB par habitant (parité de pouvoir d'achat) : 14 680 $ US

Prévision de croissance du PIB en 2009 : 6 %

Ce pays est touché par la crise financière. Les analystes s'attendent à une consolidation de son secteur bancaire. Malgré tout, la croissance économique restera robuste en 2009 (6 %), quoique moindre par rapport à la moyenne annuelle depuis 1998 (7 %). Pour nos entreprises, les secteurs intéressants sont les produits agricoles et agroalimentaires, le matériel forestier, le matériel et les services d'exploitation des hydrocarbures, les mines, les transports, les technologies de l'information.

Chine

Population : 1,321 milliard d'habitants

PIB par habitant (parité de pouvoir d'achat) : 5 483 $ US

Prévision de croissance du PIB en 2009 : 8,4 %

Le géant asiatique subit le ralentissement économique mondial. La chute de la demande en Amérique du Nord et en Europe touche les exportateurs chinois. Malgré une croissance à la baisse en 2009, la Chine demeure un formidable marché pour les entreprises canadiennes, surtout dans les secteurs des ressources naturelles, de l'agriculture, des technologies de l'information, de l'automobile et de l'environnement.

Koweït

Population : 3,4 millions d'habitants

PIB par habitant (parité de pouvoir d'achat) : 39 741 $ US

Prévision de croissance du PIB en 2009 : 6,5 %

Même si ses finances publiques sont saines, le Koweït est frappé par la chute du prix du baril de pétrole. Cela dit, le pays est quand même bien outillé pour faire face à la crise. De plus, le royaume est riche et sa population croît rapidement - le pays a même connu des pénuries d'énergie en été, en 2006 et en 2007, parce que la demande dépassait l'offre. Le gouvernement devra sans doute investir dans les prochaines années pour accroître la production d'énergie.

Émirats arabes unis (ÉAU)

Population : 5,2 millions d'habitants

PIB par habitant (parité de pouvoir d'achat) : 28 222 $ US

Prévision de croissance du PIB en 2009 : 7,5 %

Le royaume, qui comprend sept émirats dont Dubaï et Abou Dhabi, est touché par l'éclatement de la bulle immobilière et financière. Son économie dépend aussi du pétrole. Malgré tout, les ÉAU connaîtront une forte croissance économique en 2009. Le pays demeure donc un marché intéressant pour nos entreprises, notamment dans le matériel et les services d'exploitation du pétrole et du gaz, les transports, les technologies de l'information, l'électricité, les infrastructures et la construction, et les technologies environnementales.

Singapour

Population : 4,5 millions d'habitants

PIB par habitant (parité de pouvoir d'achat) : 41 701 $ US

Prévision de croissance du PIB en 2009 : 5,2 %

Le gouvernement de cette cité-État roule sur l'or. Les surplus budgétaires sont importants et la dette publique est basse, à 40 % du produit intérieur brut. Singapour est extrêmement dépendante de l'exportation, surtout dans les produits électroniques et les technologies de l'information. Le pays est donc vulnérable à la conjoncture économique mondiale. Malgré tout, son économie affichera en 2009 une croissance supérieure à celle de cette année (4,7 %)

Hong-Kong

Population : 7 millions d'habitants

PIB par habitant (parité de pouvoir d'achat) : 41 978 $ US

Prévision de croissance du PIB en 2009 : 5 %

L'ancienne colonie britannique demeure une valeur sûre dans le contexte actuel. Figurant parmi les trois premières places financières du monde, avec New York et Londres, Hong-Kong est aussi un marché très dépendant des importations, des biens manufacturiers aux vêtements en passant par la nourriture. Les entreprises canadiennes sont susceptibles de réussir dans la construction, les technologies environnementales, les TI, l'agriculture, les pâtes et papiers et l'aéronautique.

Il y a des coins des États-Unis où l'économie va bien

Voici la liste des 10 États américains dont le Coincident Economic Activity Index (CEAI), un indice qui mesure le dynamisme économique, est le plus élevé. Niveau de référence : 100 en juillet 1992.

1. Nevada

Population : 2 565 382 habitants

Croissance du PIB en 2007 : 0,6 %

Coincident Economic Activity Index (CEAI) : 237,21

Bien que touché par la crise immobilière, le Nevada fait partie des 10 États les mieux outillés pour résister à la tempête. Son économie repose beaucoup sur le tourisme et les jeux de casino grâce à Las Vegas. Les services occupent aussi une place importante dans cet État désertique.

2. Idaho

Population : 1 499 402 habitants

Croissance du PIB en 2007 : 2,4 %

CEAI : 217,32

Le secteur manufacturier a récemment supplanté l'agriculture comme la principale activité économique de cet État. Les entreprises manufacturières sont concentrées dans le matériel informatique et électronique, la transformation alimentaire, le bois et les produits chimiques.

3. Arizona

Population : 6 338 755 habitants

Croissance du PIB en 2007 : 1,8 %

CEAI : 214,48

Frappé lui aussi par la crise immobilière, l'Arizona demeure un endroit dynamique en raison de la présence d'autres secteurs forts, comme l'aéronautique. Cet État connaît aussi une croissance démographique fulgurante : Phoenix est maintenant la cinquième ville du pays, et la population de l'État devrait tripler d'ici 2025.

4. New Hampshire

Population : 1 315 828 habitants

Croissance du PIB en 2007 : - 0,1 %

CEAI : 198,57

L'agriculture demeure un secteur important dans cet État qui a connu une année difficile en 2007. Le New Hampshire abrite aussi des entreprises de haute technologie, dont plusieurs venaient de la région de Boston, au Massachussetts, qu'elles quittaient en raison des taux d'imposition élevés des sociétés. L'État abrite aussi des fabricants de métaux et de plastiques.

5. Utah

Population : 2 645 330 habitants

Croissance du PIB en 2007 : 5,3 %

CEAI : 196,63

L'Utah est une plaque tournante du transport routier de marchandises dans l'Ouest des États-Unis. Le géant Wal-Mart y exploite un important centre de distribution pour desservir le Sud de la Californie. L'agriculture et le tourisme sont aussi des secteurs clés.

6. Oregon

Population : 3 747 455 habitants

Croissance du PIB en 2007 : 3,2 %

CEAI : 192,61

Ce petit État de la côte Ouest fait partie des plus dynamiques des États-Unis. L'agriculture y est un secteur important (élevage, céréales, légumes, etc.). Les fabricants de pâtes et papiers, de machinerie et de métaux jouent aussi un rôle majeur dans l'économie.

7. Montana

Population : 957 861 habitants

Croissance du PIB en 2007 : 3,5 %

CEAI : 183,03

L'industrie minière est puissante au Montana, État riche en cuivre, argent, or, platine, zinc, plomb, magnésium. Son sous-sol regorge aussi de pétrole, de gaz naturel et de charbon. L'industrie forestière, l'agroalimentaire et le raffinage de produits pétroliers sont aussi des secteurs dynamiques.

8. Texas

Population : 23 904 380 habitants

Croissance du PIB en 2007 : 4,1 %

CEAI : 182,21

L'État d'origine du président George W. Bush a une économie très diversifiée. En plus de l'énergie, qui y occupe une place importante, le Texas est fort dans les technologies de l'information, l'aérospatiale et la défense. Il abrite d'ailleurs le plus grand nombre de sièges sociaux des entreprises du Fortune 500.

9. Colorado

Population : 4 861 515 habitants

Croissance du PIB en 2007 : 2 %

CEAI : 181,76

Si l'agriculture (élevage, production laitière) est une activité économique importante, c'est le secteur de la transformation agroalimentaire qui a la part du lion au Colorado. Les autres industries d'importance sont notamment la fabrication de machinerie, les produits aérospatiaux et les équipements de transport.

10. Nouveau-Mexique

Population : 1 969 915 habitants

Croissance du PIB en 2007 : 2,8 %

CEAI : 179,31

L'agriculture (élevage, pommes de terre, etc.) et l'industrie minière (uranium, magnésium, potasse, etc.) sont des secteurs importants. L'État renferme aussi du pétrole et du charbon, mais en petite quantité. L'armée américaine et les laboratoires gouvernementaux, comme celui de Los Alamos, sont aussi de gros employeurs.

francois.normand@transcontinental.ca

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Medfar veut séduire les médecins de la planète

Édition du 19 Octobre 2019 | Claudine Hébert

PME DE LA SEMAINE. Elle développe la 1ère plateforme de dossier médical électronique infonuagique certifiée du Québec.

Cybersécurité financière: Flare Systems obtient un financement d'amorçage de 1M$

14:30 | Pascal Forget

L'entreprise de cybersécurité financière Flare Systems vient de finaliser une ronde de financement d'amorçage de 1M$.

Cessez de toujours faire plus, faites mieux!

BLOGUE INVITÉ. Un changement d'attitude qui, mine de rien, présente des bienfaits vertigineux...