«Êtes-vous investisseur ou spéculateur ?»

Publié le 10/03/2012 à 00:00

«Êtes-vous investisseur ou spéculateur ?»

Publié le 10/03/2012 à 00:00

Vous vous intéressez à la Bourse et voulez voir votre argent fructifier ? Voici trois règles de base à respecter pour faire partie du camp des investisseurs. Ces règles ont été énoncées il y a près d'un siècle par nul autre que Benjamin Graham, le père de l'investissement «valeur».

1) L'investisseur doit analyser en profondeur pour trouver un bon prix d'achat ;

2) L'investisseur doit être suffisamment certain que l'investissement ne s'évaporera pas ;

3) L'investisseur ne doit pas chercher à devenir riche rapidement.

La clé du succès réside dans l'adoption de ces trois règles titre par titre, afin de construire un bon portefeuille. S'il manque une condition, on tombe dans la spéculation. Quelques remarques importantes. Les chiffres doivent précéder l'histoire entourant l'entreprise quant à l'analyse d'un titre. Ne vous laissez pas emporter par de belles promesses d'avenir. Concentrez-vous sur l'évaluation de la société. Vous éviterez ainsi toutes les minières, biotechs et technos qui ont disparu à la suite de promesses. Vous éviterez également les sociétés trop endettées pour survivre aux périodes difficiles. Ainsi, votre investissement aura beaucoup plus de chances de fleurir !

Passons de la théorie à la pratique, quelques titres à ajouter à votre portefeuille : Dorel, Indigo, Johnson & Johnson et National Presto. Leurs points communs ? Ils se négocient à des niveaux d'évaluation historiquement bas. Ces niveaux sont déterminés par plusieurs ratios (cours/fonds de roulement, cours/ventes, etc.).

Ensuite, ces entreprises sont peu endettées, ce qui leur permettra de surmonter les temps orageux. J'en conclus donc que les perspectives sont bonnes sur un horizon de trois à cinq ans.»

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

En mars le taux de chômage enregistre sa plus forte hausse

Mis à jour à 09:35 | La Presse Canadienne

L’économie canadienne a perdu 1 011 000 emplois en mars.

À surveiller: Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed?

COVID-19: préparer le rebond

BLOGUE INVITÉ. Le revers, aussi brutal soit-il, peut vous permettre de rebondir et de revenir plus fort.