Des lavabos... aux urnes funéraires !

Publié le 05/06/2010 à 00:00

Des lavabos... aux urnes funéraires !

Publié le 05/06/2010 à 00:00

Si certaines diversifications d'activité semblent naturelles, d'autres sont plus étonnantes, comme vendre des urnes funéraires en plus... de lavabos ! C'est pourtant l'expérience que tente la boutique Le Moine Urbain, rue Saint-Dominique, à Montréal.

Mario Lafrenais a fondé Le Moine Urbain il y a sept ans. La boutique conçoit des accessoires de cuisine et de salle de bains au design recherché, en pierre, en bois et en acier.

Quand un ami de longue date, Henri Quiniou, gestionnaire de produits logiciels, est revenu d'un séjour de quelques années aux États-Unis, M. Lafrenais lui a parlé de son projet d'urnes funéraires en pierre. Cela lui a plu et ils ont créé ensemble Les Urnes du Moine Urbain, l'automne dernier.

" J'ai traversé un deuil et je me suis rendu compte de la difficulté de trouver une urne qui sorte de l'ordinaire, qui parle plus du cycle de la vie qu'uniquement de la mort, qui invite au recueillement ", explique M. Lafrenais.

Chaque urne est vendue avec des sachets contenant des poussières d'or et des semences d'arbres, et une prière amérindienne. Coût : 2 200 $ pour un adulte.

" Nous exposerons nos urnes à la boutique le Moine Urbain, mais notre but est de les distribuer aux salons funéraires ", ajoute M. Quiniou.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.