Des échanges de bons procédés

Publié le 22/11/2008 à 00:00

Des échanges de bons procédés

Publié le 22/11/2008 à 00:00

Par Pierre Théroux

Des travaux de plomberie contre une séance d'acupuncture, ça vous intéresse ? Voilà ce que propose L'Accorderie, un organisme sans but lucratif qui a mis en place un système d'échange de services et de coopération.

Du gardiennage d'enfants à la traduction en passant par des cours de musique, des travaux de couture ou de cordonnerie, "la gamme de services s'est grandement élargie depuis le lancement de nos activités. La réponse est excellente", souligne Claudine Tremblay, adjointe à la coordination de l'organisme qui a vu le jour en 2004, dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

L'organisme regroupe environ 1 000 "accordeurs" qui offrent plus de 700 services.

Le transport en voiture et la réparation d'électroménagers ou d'équipement informatique figurent parmi les services les plus populaires. Des services de déménagement ou de comptabilité sont aussi très en demande en saison.

Une heure = une heure

Les membres proposent leurs compétences sous la forme d'offres de service. Chaque échange est comptabilisé en fonction du temps offert : une heure de service rendu donne le droit de recevoir une heure de service, peu importe la nature, la complexité ou la valeur monétaire des services échangés. Ainsi, "toutes les compétences et tous les services sont mis sur un pied d'égalité", explique Claudine Tremblay.

L'échange de services ne se fait pas nécessairement entre mêmes personnes. Ainsi, une acupunctrice qui offre une heure de traitement à un plombier peut échanger ce service rendu contre une heure de cours d'anglais. Chaque échange de services est comptabilisé dans une banque de temps. Les membres reçoivent des chèques-temps pour les services qu'ils ont rendus.

"L'adhésion entraîne pour chaque membre l'obligation morale de rendre service. La survie du système est liée à l'engagement de chaque membre de participer aux échanges", souligne Mme Tremblay.

L'Accorderie a vu le jour à l'initiative de la Caisse d'économie solidaire et de la Fondation Saint-Roch, qui souhaitaient répondre aux besoins des personnes en situation de pauvreté ou d'exclusion sociale et favoriser l'organisation de nouvelles formes de solidarité.

"L'Accorderie contribue à briser l'isolement des gens en partageant les talents et en développant l'esprit coopératif", dit Claudine Tremblay, qui précise que le réseau d'échange de services est néanmoins ouvert à toute personne désirant y adhérer, peu importe ce qu'elle a à offrir.

L'organisme propose aussi des activités d'échanges collectives, soit un service d'achat groupé de nourriture et un système de crédit solidaire visant à accorder des microprêts à ses membres à faible revenu ou ayant difficilement accès au crédit.

"Ce sont des petits prêts personnels, de 100 à 1 200 dollars, pour parer aux imprévus, comme l'achat de nouvelles lunettes ou d'un réfrigérateur", explique Mme Tremblay.

Soutien financier

La Caisse d'économie solidaire a injecté 50 000 $ dans ce programme de prêts. Les deux organismes fondateurs sont aussi les bailleurs de fonds de L'Accorderie, dont le budget d'exploitation annuel s'élève à 100 000 $.

Née à Québec, L'Accorderie s'est aussi implantée à Trois-Rivières en février 2007 et à Montréal en janvier 2008. La formule suscite l'intérêt de groupes ailleurs au Québec et même à l'étranger. Caroline Tremblay s'est récemment rendue en France pour en expliquer le fonctionnement. Et surtout, en montrer l'utilité et les résultats.

pierre.theroux@transcontinental.ca

À la une

Bourse: le Dow recule, le Nasdaq limite les dégâts

Mis à jour à 16:58 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'indice à forte coloration technologique récupérait toutefois ses pertes mardi midi.

À surveiller: Lassonde, Recettes Illimitées et Dialogue

Que faire avec les titres de Lassonde, Recettes Illimitées et Dialogue? Voici quelques recommandations d'analystes.

Tesla recule en Bourse après des ventes décevantes en Chine

17:04 | AFP

Tesla est à la peine depuis le début de la semaine à Wall Street, souffrant de chiffres de ventes décevants.