Court-circuiter les détaillants

Publié le 01/11/2008 à 00:00

Court-circuiter les détaillants

Publié le 01/11/2008 à 00:00

Par François Normand

La nouvelle stratégie de Procter & Gamble, le géant mondial des biens de grande consommation, risque de bousculer le modèle commercial des détaillants aux États-Unis.

La multinationale fait des tests pour vendre directement aux consommateurs ses couches, gels douche et autres produits d'hygiène, nous apprend le Financial Times.

P&G s'appuie un site Web, theEssentials.com, qui vend exclusivement ses produits, dont les tubes de dentifrice Crest, les balais Swiffer et les rasoirs Gillette.

Deux conditions sont nécessaires pour que cette stratégie de distribution fonctionne, selon Harold Simpkins, professeur de marketing à l'Université Concordia, à Montréal. " En raison des coûts élevés de transport, P&G doit avoir des marges bénéficiaires élevées ou vendre des produits faciles à distribuer par la poste ordinaire. "

L'entreprise américaine n'a pas fait état de ses attentes quant à la proportion de ses produits qu'elle compte vendre directement par Internet. Si celle-ci est importante, les partenaires traditionnels de P&G, comme Wal-Mart, le numéro un mondial du commerce de détail, en subiront les effets sur leurs propres ventes.

Les analystes de l'industrie voient dans la stratégie de ventes directes sur Internet une réponse à la tactique de bas prix pratiquée par les détaillants avec leurs marques maison.

P&G n'est pas le seul fabricant de biens à vouloir contourner les gros distributeurs. Par exemple, au rayon des produits de beauté, L'Oréal et Estée Lauder vendent déjà leurs produits directement aux consommateurs.

francois.normand@transcontinental.ca

À suivre dans cette section

À la une

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Vous achetez une maison avec votre conjoint?

EXPERT INVITÉ. L’évolution du mode de vie peut avoir des conséquences financières graves pour certains d’entre nous.

À surveiller: BRP, Aritzia et Banque TD

Que faire avec les titres de BRP, Aritzia et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.