Concurrence déloyale et... illégale

Publié le 13/11/2010 à 00:00

Concurrence déloyale et... illégale

Publié le 13/11/2010 à 00:00

Les salons de coiffure contrôlés par la mafia livrent une concurrence déloyale aux honnêtes coiffeurs, allègue l'un d'entre eux. René Tremblay (nom fictif) déclare qu'il verse des salaires variant de 35 000 à 50 000 $ aux coiffeurs de son salon, à Montréal. " C'est le prix du marché ", dit-il. Il paie aussi des déductions à la source qui correspondent à ces montants.

Les exploitants de salons tenus par la mafia, eux, paient comptant une bonne partie du salaire de leurs employés. " L'employeur déclare 20 000 ou 25 000 $ et paie les déductions à la source en fonction de ce montant, explique M. Tremblay. Mais le reste - souvent plus de la moitié du revenu total du coiffeur -, est réglé en argent comptant. " Résultat : les entrepreneurs honnêtes ont du mal à être concurrentiels et l'impôt ne perçoit pas son dû.

Surveiller le train de vie

M. Tremblay plaide pour une réglementation plus serrée de l'industrie de la coiffure. " La mafia entre dans la coiffure comme dans du beurre. " Il suggère au ministère du Revenu d'enquêter sur les coiffeurs menant un train de vie qui ne correspond pas à leurs revenus déclarés. Il souhaite également que le gouvernement récompense les propriétaires de salons qui paient des salaires officiels réalistes en leur donnant des crédits d'impôts pour la formation qu'ils donnent à leurs employés. " Le gouvernement n'apporte pas assez de solutions aux gens honnêtes dans la coiffure ", dit-il.

De son côté, pour ne pas se faire embêter par la mafia, il n'embauche jamais de coiffeurs qui viennent de leurs salons de coiffure. " J'évite soigneusement de jouer dans leurs platebandes. " M. Tremblay forme ses employés et les sensibilise à cette question, en leur rappelant que, s'ils ne paient pas de déductions à la source pour la moitié de leur salaire, leurs rentes du Québec seront bien minces au moment de leur retraite, poursuit-il. " J'essaie de fidéliser mes employés en les traitant bien et en valorisant le métier de coiffeur, grâce à une bonne formation ", ajoute-t-il.

À la une

Arrêtez de jouer à la mascotte!

BLOGUE INVITÉ. Mieux vaut se départir d'employés qui ne sont pas motivés plutôt que trop tenter de leur plaire.

Les opérations de BRP sont suspendues plus de deux jours après une cyberattaque

Il y a 42 minutes | La Presse Canadienne

La société a déclaré que la suspension de ses opérations pourrait retarder certaines transactions.

«Comment remettre à sa place un collègue arrogant?»

MAUDITE JOB! «Un collègue contre souvent mes arguments de manière humiliante. Vite, un truc pour le réprimander!»