Avant d'acheter des titres risqués, faites vos devoirs

Publié le 24/10/2009 à 00:00

Avant d'acheter des titres risqués, faites vos devoirs

Publié le 24/10/2009 à 00:00

Quels conseils donneriez-vous à un investisseur attiré par des titres offrant un très fort potentiel de rendement, mais comportant un risque élevé ? Voici ce qu'ont répondu les huit gestionnaires de portefeuilles qui ont suggéré les titres présentés dans les pages précédentes.

Connaissez bien l'entreprise choisie

Les coups de tête sont déconseillés en matière de placement, et cela vaut tout autant pour les titres risqués.

" Ne prenez pas vos idées de placement dans un 5 à 7 ! " ironise Sebastian van Berkom, de Van Berkom et Associés.Cherchez plutôt des sociétés combinant potentiel d'appréciation, rentabilité et solidité financière, conseille-t-il.

Pour Dan Wasiolek, d'AGF, la clé pour l'épargnant consiste à bien se renseigner : " Quand vous connaissez bien l'entreprise, vous pouvez mieux repérer les signaux de vente et d'achat. "

Tout est question de gros bon sens, croit Pierre Lussier, de SIPAR. Il suggère certains éléments d'évaluation simples mais pertinents : un fort potentiel de croissance, une stratégie claire, une équipe de direction expérimentée et intéressée financièrement, un conseil d'administration aguerri, un faible endettement, etc.

Pour François Rochon, de Giverny Capital, l'équipe de direction est déterminante dans une société de petite capitalisation. " On doit savoir pourquoi les dirigeants méritent notre confiance, puisque le succès de l'entreprise dépend d'eux ", souligne-t-il.

Respectez votre stratégie de placement

Pour être à l'aise avec vos choix de placement, respectez vos critères d'évaluation fondamentaux.

Par exemple, Christine Décarie, du Groupe Investors, a choisi une société moins explosive mais plus axée sur la rentabilité (Mediagrif) que celles suggérées par d'autres gestionnaires. " Je préfère cela à un titre qui peut tout autant exploser que tomber à zéro ", explique-t-elle.

D'ailleurs, les titres reposant sur un concept innovateur ne conviennent pas à tous les investisseurs. Il faut être convaincu de la pertinence de l'innovation, faire confiance à l'équipe de direction et accepter la possibilité de perdre son argent.

Quel que soit le titre, calculez le coût du gain potentiel. " Établissez la valeur de base de l'actif, comparez-la avec celle d'entreprises semblables et déterminez le potentiel de croissance déjà reflété dans le cours boursier ", suggère Daniel Lavoie, de Montrusco Bolton.

Limitez votre exposition au risque

Les titres représentant des coups de circuit potentiels devraient avoir peu de poids dans votre portefeuille.

" N'investissez jamais plus que le montant que vous êtes prêt à perdre complètement ", conseille Alain Chung, de Claret. Il suggère de diversifier la partie risquée du portefeuille en achetant une dizaine de titres.

En cas de baisse du cours boursier, résistez à la tentation d'acheter d'autres actions du même titre simplement pour réduire votre coût moyen, dit Werner Muehlemann, chez Intact Assurance. " Sinon, une trop grande partie de votre portefeuille sera concentrée dans un titre ", prévient-il.

En fait, lorsque l'entreprise ne réussit pas à livrer les résultats prévus, arrêtez la saignée boursière. " Vendez, acceptez de faire une perte et apprenez de vos erreurs ", recommande Dan Wasiolek, gestionnaire chez AGF.

De même, profitez d'une forte appréciation d'un titre pour vendre une partie de vos actions. " Personne n'a perdu d'argent en encaissant des gains ", dit M. Wasiolek.

À la une

Relance du tourisme d'affaires: Québec confie un mandat provincial à Tourisme Laval

Ceux qui ont besoin d’un coup de main pour financer leur prochain événement d’affaires peuvent voir Tourisme Laval.

Consolidation d’actions pour Couche-Tard

Il y a 13 minutes | Charles Poulin

La société convertira toutes ses actions de catégorie B en actions de catégorie A sur une base de 1 pour 1.

Ottawa presse les organisations de se prémunir contre la menace des rançongiciels

Le Canada fait partie des pays les plus touchés par les attaques de rançongiciel.