Aliments Breton remplace les nitrites par de la poudre de céleri

Publié le 24/03/2012 à 00:00

Aliments Breton remplace les nitrites par de la poudre de céleri

Publié le 24/03/2012 à 00:00

Par P.T.

Dans le but d'améliorer la qualité de ses produits, Prodal, filiale des Aliments Breton, vient de se lancer dans un projet de recherche visant le développement de solutions de rechange santé à l'ajout de nitrites dans les produits carnés (jambon, terrines, produits saumurés ou fumés à chaud ou à froid). Sans nitrites, ajoutés comme agents de conservation et pour donner couleur et saveur aux viandes, le jambon aurait une teinte grise plutôt que rosée.

Mais depuis plusieurs années déjà, Aliments Breton a remplacé les nitrites chimiques par le sel de mer et la poudre de céleri qui sont des sources naturelles de nitrites.

L'équipe de R-D a mis près de cinq ans avant de trouver les nitrites naturels adéquats et la recette idéale.

«Au départ, on a travaillé avec le jus de betterave, puis la poudre de céleri. Mais il fallait aussi régler les instabilités de couleur et de goût qui variaient beaucoup d'une fois à l'autre», explique Serge Breton, président des Spécialités Prodal, une filiale du groupe beauceron qui commercialise plus de 200 produits de charcuterie et des mets préparés sous les marques duBreton, Paysan et Tradition 44.

Trouver son marché

Il y a une quinzaine d'années, les Aliments Breton ont fait un choix stratégique : devenir rien de moins que le plus important producteur et transformateur de porc biologique et naturel en Amérique du Nord.

«Nous n'étions pas assez gros pour rivaliser avec des géants canadiens comme Olymel et Maple Leaf ; il fallait donc se trouver un marché de niche», explique Serge Breton.

À l'époque, la demande est principalement venue des États-Unis, en particulier de la chaîne alimentaire Whole Foods, qui se spécialise dans la vente de produits biologiques.

Encore aujourd'hui, Aliments Breton écoule la majeure partie de ses viandes biologiques au sud de la frontière. Mais les temps changent. Depuis quelques jours, les jambons biologiques duBreton sont offerts dans les chaînes IGA et Metro. Les viandes biologiques (comme les filets ou côtelettes de porc) représentent aujourd'hui plus de 25 % des revenus de l'entreprise et les charcuteries bio, environ 8 %.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

19/10/2019 | François Normand

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.