Alcoa élargit le mandat de Jean-Pierre Gilardeau

Publié le 19/09/2009 à 00:00

Alcoa élargit le mandat de Jean-Pierre Gilardeau

Publié le 19/09/2009 à 00:00

Jean-Pierre Gilardeau prend du galon chez le géant américain de l'aluminium Alcoa en étant nommé président, Produits primaires, d'Alcoa Amérique du Nord et Islande.

En tant que président d'Alcoa Canada et Islande depuis 2007, il était responsable des usines québécoises de Baie-Comeau, Bécancour, Deschambault et de celle de Fjaardal, en Islande. M. Gilardeau voit ses fonctions élargies pour inclure la supervision d'une dizaine d'usines aux États-Unis. En tout, il sera responsable de gérer 65 % de la capacité de production totale d'Alcoa Produits primaires.

Bien qu'il sera appelé à effectuer de nombreux séjours à l'étranger, M. Gilardeau continuera d'exercer ses fonctions depuis le siège canadien d'Alcoa, à Montréal.

Titulaire d'un diplôme en génie mécanique de l'École Polytechnique de Montréal, M. Gilardeau est entré chez Alcoa en 1998, en tant que vice-président et directeur général de l'aluminerie Eastalco Works, au Maryland.

Pendant huit ans, il a été directeur général de l'aluminerie Lauralco établie à Deschambault, en banlieue de Québec, acquise par Alcoa en 1998.

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.