" Donnez la priorité aux titres à dividende " - Jean-René Ouellet, analyste principal, Groupe conseil en portefeuilles, Valeurs mobilières Desjardins

Publié le 06/08/2011 à 00:00

" Donnez la priorité aux titres à dividende " - Jean-René Ouellet, analyste principal, Groupe conseil en portefeuilles, Valeurs mobilières Desjardins

Publié le 06/08/2011 à 00:00

1. Je donne toujours le même conseil, que le marché soit baissier ou haussier : ne laissez pas la peur vous détourner de votre plan d'investissement. Il faut revenir à la base : quel est votre objectif ? Le problème est que la plupart des investisseurs ne le savent pas et se laissent influencer par leurs émotions.

En mars 2009, par exemple, beaucoup d'investisseurs ne voulaient plus investir à la Bourse. Mais si vous considérez les rendements importants qu'elle a enregistrés depuis, c'est un manque à gagner phéno-ménal qu'ont subi les investisseurs qui sont restés sur les lignes de côté.

Cela dit, votre portefeuille peut s'écarter de votre plan ; il faut donc le rééquilibrer régulièrement. Par exemple, si votre portefeuille était composé à parts égales d'actions et d'obligations il y a quelques mois, il est peut-être à 57 ou 58 % d'obligations actuellement. Dans ce cas, il est temps de vendre 7 à 8 % d'obligations et d'utiliser le produit pour acheter des actions.

2. Si vous achetez des actions pour rééquilibrer votre portefeuille, vous devriez donner la priorité aux titres qui versent un bon dividende. Je pense à BCE (Tor., BCE, 35,30 $), qui offre un dividende de 6 % et qui est dirigé par un gestionnaire extraor-dinaire, George Cope. Avec un dividende de 4,3 % et une bonne croissance à venir, TransCanada PipeLines est aussi un titre attrayant. Comme celui de Brookfield Assets Management (Tor., BAM.A, 27,43 $). Après un recul de près de 20 % et avec un dividende de 4,3 %, le titre de la Banque Royale (Tor., RY, 49,69 $) fait partie de mes recommandations. Tout comme celui de SNC-Lavalin (Tor., SNC, 49,63 $), qui a connu un recul au cours des dernières semaines, mais qui a une bonne capitalisation, est libre de dette nette et a un carnet de commandes bien garni. De plus, cette société est avantagée par une très bonne diversification géographique. Le titre du Canadien Pacifique (Tor., CP 57,16 $) est aussi à surveiller de près.

Ce serait une erreur grave que de liquider vos actions sous le coup de l'émotion, de crainte de revivre la chute boursière de 2008-2009. Les experts que nous avons sondés restent plutôt optimistes quant aux perspectives boursières, entre autres, parce que les résultats financiers de la plupart des entreprises sont solides. Voici leurs recommandations pour mieux traverser le tumulte boursier actuel.

À la une

Facebook change de nom pour Meta

Mis à jour à 15:16 | AFP

La compagnie dirigée par Mark Zuckerberg en a fait l'annonce jeudi.

1 milliard $ par an pour les travailleurs menacés par la transition écologique

Il y a 25 minutes | La Presse Canadienne

Des milliers d’emplois pourraient être menacés à long terme par l’abandon des énergies fossiles au Québec.

Québec dépose le projet de loi 6 pour créer un ministère de la Cybersécurité

Il y a 55 minutes | La Presse Canadienne

Québec cherche à regrouper, au sein d’un même ministère, l'expertise dans le numérique et la cybersécurité.