Suivi : des nouvelles des Audacieux

Publié le 01/01/2009 à 00:00

Suivi : des nouvelles des Audacieux

Publié le 01/01/2009 à 00:00

Les Audacieux dont Commerce a dévoilé les stratégies au cours des derniers mois ont connu des sorts très différents.

Août 2008

David Paterson, président et chef de la direction d'AbitibiBowater

Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour la papetière, qui misait sur le retour à la rentabilité, notamment en fabriquant des produits à teneur environnementale dont les marges de profit sont meilleures. L'entreprise a suspendu les activités au sein de quatre scieries québécoises le 6 octobre dernier. De plus, les conditions économiques font planer des doutes sur la capacité de remboursement de cette entreprise qui a une dette nette de quelque 5,8 milliards de dollars américains, dont une tranche de 347 millions, soit l'équivalent des liquidités d'AbitibiBowater au 30 juin dernier, est due pour le 1er avril 2009. Toutefois, le dollar canadien n'est plus à parité avec le billet vert, ce qui est un baume pour AbitibiBowater.

Juillet 2008

Patrick Lemaire, président et chef de la direction de Boralex

Après avoir récolté au Québec des contrats éoliens totalisant 272 mégawatts, Boralex s'est tournée vers l'Ontario. Le 9 juillet, elle achetait à Chatham-Kent un projet d'éoliennes dont le prix n'a pas été dévoilé. Élaboré à l'origine par Gengrowth, ce projet sera déposé dans le cadre d'un appel d'offres de 500 mégawatts de l'Ontario Power Authority.

Juin 2008

Martin Schwartz, président et chef de la direction de Dorel Industries

Ça roule ! Après avoir mis la main sur les vélos haut de gamme Cannondale, le dirigeant les a vus briller sous le soleil du Tour de France et sous les projecteurs lors des Jeux olympiques de Pékin. De plus, cette acquisition a aidé Dorel à empocher un profit qui a presque triplé et a atteint 31,3 millions de dollars américains au deuxième trimestre de 2008.

Avril 2008

Marc DeSerres, président de DeSerres

Ne voyant pas la lumière au bout du tunnel, le détaillant spécialisé dans le matériel d'artiste a mis la clé sous la porte des 13 magasins qu'il avait acquis en France. Ils étaient en faillite technique.

Janvier 2008

Jean Bédard, président et chef de la direction de Sportscene

Après avoir investi dans le groupe InterBox, Jean Bédard a connu quelques secondes d'émotions fortes quand sa grande vedette, Lucian Bute, a frappé le tapis le 24 octobre dernier au Centre Bell. La perte d'un champion aurait fragilisé une importante source de revenus pour InterBox.

Décembre 2007

Glenn Chamandy, président et chef de la direction de Gildan

L'expansion dans le secteur de la chaussette en République dominicaine a été temporairement décousue. À la fin d'avril, le manufacturier abaissait ses prévisions, notamment en raison d'une production insuffisante dans les Antilles.

Novembre 2007

Jacques Landreville, président et chef de la direction d'Uni-Sélect

Le bolide d'Uni-Sélect colle à la route. Le 14 août, l'entreprise a réalisé une autre acquisition en sol américain dans le secteur de la distribution de pièces pour véhicules motorisés, auprès de Parts Depot. Et Jacques Landreville a cédé le siège du conducteur à Richard Roy.

Octobre 2007

Jean-Yves Monette, président et chef de la direction de Van Houtte

Cherchant à maximiser son expansion nord-américaine, le distributeur de café a remplacé Jean-Yves Monette par le vétéran Gérard Geoffrion. L'ancien PDG de la SAQ, Sylvain Toutant, a été embauché à la présidence de la division Détail.

finances@munger.ca

À la une

À surveiller: WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham

Il y a 14 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d'analystes.

Trucs de pro pour rendre vos employés plus actifs au boulot

Il y a 7 minutes | Catherine Charron

Votre équipe sera plus dégourdie et productive, aura un niveau d’énergie plus élevé, et aura du plaisir à travailler.

Volte-face de Tesla sur les paiements en bitcoin

Il y a 39 minutes | AFP

Elon Musk a affirmé que Tesla n'accepte plus le bitcoin pour des raisons environnementales.