Manuvie lance son Hub d'innovation 3D

Publié le 12/04/2018 à 07:24

L'assureur et fournisseur de services financiers Manuvie lance son Hub d'innovation 3D à Montréal avec l'objectif de «créer un Québec économique plus fort».


«Montréal possède des pôles en finance, en technologie et en recherche et développement. Avec le Hub, nous voulons nous positionner à la convergence de ces trois pôles», explique Richard Payette, président et chef de la direction de Manuvie Québec.


M. Payette ajoute que les travaux du Hub permettront de développer des solutions d'assurance, mais aussi des solutions bancaires et d'investissement pour faciliter la prise de décision de la clientèle de l'entreprise.


Au cours des 18 derniers mois, Manuvie a consacré un budget de 200 millions de dollars à cette initiative, qui regroupe pour le moment une équipe de 160 personnes. 


«Nous avons récemment embauché des développeurs, des ingénieurs et des techniciens en informatique pour le Hub. Nous avons aussi une centaine de postes ouverts à travers le pays, dont une majorité seront comblés à Montréal et à Kitchener-Waterloo», précise M. Payette.


Manuvie a installé un «RED Lab» à Montréal, où RED signifie recherche, exploration et développement, de même qu'un «Tech Lounge» pour améliorer la littératie numérique du personnel. Le RED Lab est connecté avec les autres laboratoires du genre de Manuvie à travers le monde, notamment à Kitchener, Boston, Singapour et Hong Kong.


«Nous avons aussi amené des projets de recherche et développement à Montréal, notamment le projet de refonte de l'ensemble de notre offre de service en assurance-collective», soutient Richard Payette.


Pourquoi 3D?


Le dirigeant explique que le Hub d'innovation comporte trois volets: recherche et développement, transformation numérique et échanges avec la communauté.


«Faire de la R-D, c'est la norme dans la plupart des laboratoires. On regroupe ce que nos gens font en pré-commercialisation, qu'il s'agisse d'applications mobiles ou de l'utilisation de l'intelligence artificielle dans les demandes de souscription d'assurances. On développe aussi des prototypes dans le RED Lab», explique M. Payette.


Le deuxième volet doit permettre à la société de mieux accompagner son personnel dans divers processus de transformation numérique, alors que le troisième doit favoriser des échanges avec l'écosystème montréalais et québécois en innovation. 


«Nous voulons travailler à améliorer la productivité numérique en entreprise par la voie de la gestion de la santé financière, physique et mentale des individus», dit M. Payette.


Le dirigeant parle entre autres d'une fonctionnalité disponible sur l'application mobile de Manuvie qui permettra aux membres d'un programme d'assurance-collective en santé de faire leur réclamation directement sur leur téléphone. «Quelqu'un qui va chez le massothérapeute peut consulter son solde en ligne sur son cellulaire, recevoir sa facture, la prendre en photo et la soumettre dans l'application mobile. Sa réclamation est alors terminée», explique-t-il.


Manuvie, qui a emménagé dans la Maison Manuvie en novembre dernier, compte 2000 employés à Montréal, dont 300 en technologies.


 

Thème associé: Manuvie

Denis Lalonde

À la une

La Vie en Rose achète l'ancienne usine de Mondelez

La Vie en Rose déménagera son siège social dans l'ancienne manufacture de biscuits Oreo.

Labplas: un déménagement qui ravit les employés et la direction

PME DE LA SEMAINE. Le déménagement de Labplas aurait pu devenir un sérieux casse-tête, n'eût été d'un coup de chance.

Labatt brasse de bonnes idées

12:22 | Valérie et Sylvia Gilbert

BLOGUE INVITÉ - La brasserie s'appuie sur ses employés pour améliorer son efficacité et réduire ses coûts.