Les Québécois, radins à l’épicerie?

Publié le 31/05/2016 à 16:41

Si le mot «radin» est un peu fort, les Québécois sont sans aucun doute ultra-économes lorsque vient le temps de remplir leurs paniers d’épicerie. Selon Nathalie St-Pierre, directrice générale, Québec, pour le Conseil canadien du commerce de détail [CCCD], «85% des Québécois regardent d’abord le prix avant de faire un achat alimentaire».


À la suite de la conférence Solutions Alimentation organisée par Les Affaires, Mme St-Pierre nous explique pourquoi les jeunes Y, de 15 à 35 ans, sont encore plus sensibles aux prix que leurs aînés. Malgré tout, poursuit la directrice générale Québec du CCCD, il y encore de la place pour des produits locaux et haut de gamme au Québec, dans la mesure où ces entreprises suivent quelques règles de base.


Suivez-moi sur LinkedIn.


Suivez-moi sur Twitter.

Thèmes associés: Agriculture, Aliments, IGA, Loblaw, Metro, Prix, Provigo, Restaurant, Sobeys

Matthieu Charest

À la une

Échec de Trumpcare: ce n'est pas la fin du monde

Mis à jour à 14:35 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le fiasco de la réforme de la santé pourrait inciter certains à vendre, mais...

Nous exagérons la menace nord-coréenne

Mis à jour à 15:00 | François Normand

ANALYSE. La probabilité que la Corée du Nord attaque les États-Unis (ou leurs alliés) est très mince. Voici pourquoi.

Fonds d'urgence: épargner est difficile mais nécessaire. Exemple.

Un événement comme une grève nous rappelle l’importance du coussin de sécurité.