«Va le tuer»: Telus offre ses excuses pour d'horribles traductions sur Twitter

Publié le 01/02/2018 à 09:59

«Va le tuer»: Telus offre ses excuses pour d'horribles traductions sur Twitter

Publié le 01/02/2018 à 09:59

Par La Presse Canadienne

Photo tirée de Twitter.

Telus Québec a présenté ses excuses aux francophones du pays pour la publication de messages terriblement mal traduits et ridiculisés sur Twitter.


Un communiqué de presse, publié en ligne par Telus, précise que l'entreprise offre ses excuses pour avoir manqué à son devoir de publier des «textes respectueux de la langue française».


Le président, François Gratton, ajoute que les messages controversés «n'auraient jamais dû être diffusés».


Mardi, des utilisateurs de Twitter se sont amusés à relayer des messages horriblement mal traduits et publiés sur le compte du Fonds Telus.


L'un des fameux messages se lisait ainsi: «Prenez une profonde respiration, broyez-vous. Va le tuer.» La version originale en anglais disait: «Take a deep breath, ground yourself. Go kill it.»


Selon le communiqué d'excuses de Telus, le fonds en question est un organisme indépendant à but non lucratif chargé de distribuer les fonds dédiés à la production de contenu local.


Le compte Twitter, lui, «était géré par une agence externe» qui «ne travaille plus pour Telus», assure-t-on.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

La hausse des dépenses opérationnelles freine Telus

Mis à jour le 03/08/2018 | AFP et La Presse Canadienne

Telus a dégagé un bénéfice de 390 millions de dollars canadiens entre avril et juin.

Pourquoi les titres de télécom reviennent dans les grâces de cet analyste

BLOGUE. Le recul de 8% du secteur au premier semestre attire l'oeil d'un analyste, à l'aube des résultats trimestriels.

À la une

Stella-Jones est entre de bonnes mains, après le départ des fondateurs

Le transfert d'actionnariat réglé, le fabricant de poteaux et de traverse peut se consacrer à son plan de relance.

DavidsTea vendra maintenant ses thés en épicerie

Il s'agit d'un revirement de stratégie complet pour la montréalaise, inscrite au Nasdaq.

D-Box réduit sa perte nette au premier trimestre

D-Box a vu sa perte nette reculer à 229 000$ pour son 1er trimestre, grâce à une hausse de 17% de ses revenus.