Supergrappes: les gagnants connus à la mi-février

Publié le 18/01/2018 à 17:42

Supergrappes: les gagnants connus à la mi-février

Publié le 18/01/2018 à 17:42

Par Denis Lalonde

Le ministre fédéral de l'Innovation, des sciences et du développement économique, Navdeep Bains, ici photographié avec le premier ministre Justin Trudeau. (Photo: Getty)

Le ministre fédéral de l'Innovation, des sciences et du développement économique, Navdeep Bains, devrait annoncer l'identité des supergrappes canadiennes qui bénéficieront d'une portion d'un financement de 950M$ à la mi-février. 


Des neuf supergrappes finalistes, deux proviennent du Québec: la supergrappe des chaînes d’approvisionnement axées sur l’intelligence artificielle et la supergrappe des systèmes et des technologies de mobilité du XXIe siècle.


«Le plan est toujours de subventionner de trois à cinq projets. Cette initiative est au coeur de notre plan pour soutenir l'innovation et le talent au pays», a révélé le ministre Bains, dans un point de presse tenu en marge d'une allocution prononcée devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.


50M$ pour apprendre aux jeunes à coder


Le ministre a également affirmé qu'il allait dévoiler dans les prochains jours les détails du programme CodeCan, dont l'enveloppe budgétaire dévoilée dans le dernier budget a été établie à 50 millions de dollars sur deux ans. 


Le plan est de permettre aux étudiants de la maternelle à la fin du secondaire d'apprendre les rudiments de la programmation et pour perfectionner leurs compétences numériques. 


«Nous devons penser aux emplois d'aujourd'hui, mais aussi à ceux de demain. Nous voulons nous assurer que les jeunes acquièrent un lot de nouvelles compétences et nous souhaitons aussi stimuler l'innovation à travers le pays grâce à cette initiative. Nous espérons que ces formations vont convaincre plus de jeunes de poursuivre des études en science, en technologie, en ingénierie et en mathématiques», a-t-il expliqué, précisant que le fédéral allait travailler en collaboration avec les provinces dans ce dossier, puisque l'éducation est de compétence provinciale.


Amazon, au-delà de la déception 


Réagissant à l'annonce d'Amazon de ne pas retenir la candidature de Montréal pour l'établissement de son deuxième siège social, M. Bains dit comprendre la déception des Montréalais, tout en se faisant philosophe.


«Il y a malgré tout de très belles choses qui se passent à Montréal. Ce n'est pas pour rien que Microsoft, Google, Facebook, entre autres, ont choisi de s'installer ici. Elles ont choisi la ville pour son bassin de personnel qualifié et pour son écosystème d'innovation», dit-il.


Du Top 20 des villes finalistes pour obtenir le «HQ2» d'Amazon, une seule candidature canadienne a été retenue, celle de Toronto.


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

«Nous sommes à l’âge de pierre de la technologie »

BLOGUE. Le statu quo n’est pas une option. Les entreprises doivent commencer à se pencher sur leur transformation ...

Le Mile-Ex accueillera un «hub» en intelligence artificielle

Mis à jour le 02/02/2018 | Denis Lalonde

Le MILA, IVADO, Thales, Element AI et «une banque canadienne» figurent parmi les locataires de l'immeuble.

À la une

Stornoway réglera ses problèmes de bris de diamants en 2018

«C’est notre tâche de l’amener à un niveau acceptable, et c’est l’année pour le faire», dit Matt Manson.

Gildan rationalise pour financer son virage en ligne

Frappé par la crise des détaillants, le roi des t-shirts regroupe deux divisions pour fouetter sa performance.

Classement minier: le Québec remonte au deuxième rang canadien

Le Québec reprend ainsi la place que lui avait ravie l’année précédente le Manitoba.