Supergrappes: les gagnants connus à la mi-février

Publié le 18/01/2018 à 17:42

Supergrappes: les gagnants connus à la mi-février

Publié le 18/01/2018 à 17:42

Par Denis Lalonde

Le ministre fédéral de l'Innovation, des sciences et du développement économique, Navdeep Bains, ici photographié avec le premier ministre Justin Trudeau. (Photo: Getty)

Le ministre fédéral de l'Innovation, des sciences et du développement économique, Navdeep Bains, devrait annoncer l'identité des supergrappes canadiennes qui bénéficieront d'une portion d'un financement de 950M$ à la mi-février. 


Des neuf supergrappes finalistes, deux proviennent du Québec: la supergrappe des chaînes d’approvisionnement axées sur l’intelligence artificielle et la supergrappe des systèmes et des technologies de mobilité du XXIe siècle.


«Le plan est toujours de subventionner de trois à cinq projets. Cette initiative est au coeur de notre plan pour soutenir l'innovation et le talent au pays», a révélé le ministre Bains, dans un point de presse tenu en marge d'une allocution prononcée devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.


50M$ pour apprendre aux jeunes à coder


Le ministre a également affirmé qu'il allait dévoiler dans les prochains jours les détails du programme CodeCan, dont l'enveloppe budgétaire dévoilée dans le dernier budget a été établie à 50 millions de dollars sur deux ans. 


Le plan est de permettre aux étudiants de la maternelle à la fin du secondaire d'apprendre les rudiments de la programmation et pour perfectionner leurs compétences numériques. 


«Nous devons penser aux emplois d'aujourd'hui, mais aussi à ceux de demain. Nous voulons nous assurer que les jeunes acquièrent un lot de nouvelles compétences et nous souhaitons aussi stimuler l'innovation à travers le pays grâce à cette initiative. Nous espérons que ces formations vont convaincre plus de jeunes de poursuivre des études en science, en technologie, en ingénierie et en mathématiques», a-t-il expliqué, précisant que le fédéral allait travailler en collaboration avec les provinces dans ce dossier, puisque l'éducation est de compétence provinciale.


Amazon, au-delà de la déception 


Réagissant à l'annonce d'Amazon de ne pas retenir la candidature de Montréal pour l'établissement de son deuxième siège social, M. Bains dit comprendre la déception des Montréalais, tout en se faisant philosophe.


«Il y a malgré tout de très belles choses qui se passent à Montréal. Ce n'est pas pour rien que Microsoft, Google, Facebook, entre autres, ont choisi de s'installer ici. Elles ont choisi la ville pour son bassin de personnel qualifié et pour son écosystème d'innovation», dit-il.


Du Top 20 des villes finalistes pour obtenir le «HQ2» d'Amazon, une seule candidature canadienne a été retenue, celle de Toronto.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Votre organisation doit-elle passer en mode DevOps ?

BLOGUE. Après Lean, Kanban, Agile, Scrum, voilà que c’est au tour de la méthode DevOps de susciter ...

Transformation numérique : utilisez les leviers du DevOps

BALADO. Afin de réussir sa transformation numérique, la Banque Nationale du Canada (BNC) a implanté plusieurs...    

À la une

Metro reprend les rachats d'actions

Après une pause d’un an pour rembourser de la dette, l’épicier relance son programme de rachat d’actions.

Lune Rouge et Reflector Entertainment : «le jeu, c'est bien plus que de la vidéo»

BLOGUE. Guy Laliberté et Alexandre Amancio comptent mêler films, jeux vidéo, bandes dessinées et... votre cerveau!

Bourse : le pire est-il passé?

BLOGUE. Un stratège de Montréal nous livre ses repères pour le S&P 500, les puces américains et le pétrole canadien.