Optel obtient un financement de 68M$

Publié le 16/11/2017 à 13:55

Optel obtient un financement de 68M$

Publié le 16/11/2017 à 13:55

Par Denis Lalonde

Le président d'Optel, Louis Roy. (Photo: courtoisie)

Le groupe Optel, de Québec, obtient un financement de 68 millions de dollars du Mouvement Desjardins pour financer ses projets d'expansion.


Optel compte 800 employés dans le monde, dont plus de 600 à son siège social de Québec. L'entreprise offre des solutions de traçabilité dans les secteurs pharmaceutique, des soins de santé et des équipements médicaux.


Grâce au financement, la société souhaite élargir ses services de traçabilité aux domaines de la recherche et développement, de l'alimentation et des ressources naturelles. Elle veut aussi augmenter ses parts de marché dans ses marchés existants.


L'année 2017 a été riche en émotions pour Optel. Son président, Louis Roy, a récemment été nommé Entrepreneur de l'année 2017 EY pour le Québec.


En février, M. Roy a aussi été nommé PDG de l'année Investissement Québec 2017 en marge de l'événement Vision PDG, organisé par l'Association québécoise des technologies (AQT). À ce moment, le président confiait qu'il souhaitait que l'entreprise génère un chiffre d'affaires de 200 millions de dollars cette année.


 


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Qui veut encore suivre de la formation en classe?

BLOGUE. Chez Bell Helicopter, à Mirabel, l’équipe de direction sait que la formation demeure la meilleure ...

Desjardins: les excédents bondissent de 10%

10/11/2017 | lesaffaires.com

La vigueur du marché hypothécaire et une diminution des réclamations en assurance aident l'institution au 3e trimestre.

À la une

Attention aux conseils du beau-frère

Édition de Novembre 2017 | Simon Diotte

Il roule en grosse voiture, occupe un poste de cadre, porte la cravate et parle d'investissement d'un ton ...

La Fed relève ses taux pour la 3e fois

14:01 | LesAffaires.com et AFP

Robuste croissance, faible taux de chômage, relance fiscale: la banque centrale américaine a réagi comme prévu.

Les syndicats prévoient une guerre de tranchées entre Boeing et Bombardier

13:09 | Julien Arsenault, PC

À six jours d'une décision de Washington sur la CSeries, les représentants des travailleurs se montrent pessimistes.