Nortel: une «transition naturelle», dit Zafirovski

Publié le 10/08/2009 à 00:00

Nortel: une «transition naturelle», dit Zafirovski

Publié le 10/08/2009 à 00:00

Par Alexandre Paillé

L’entreprise se cherche donc un nouveau dirigeant peut-on lire dans le communiqué de l’entreprise basée à Toronto. Les unités de l’entreprise qui sont encore active relèveront pour le moment du chef de la restructuration Pavi Binning.



Nortel demandera à la cour que son contrôleur, la firme Ernst & Young, puisse obtenir de plus grandes responsabilités pour superviser ses activités, gérer ses ventes et les autres activités liées à sa restructuration en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.



«Transition naturelle»



Le conseil d'administration et M. Zafirovski, 55 ans, disent en être arrivés à la conclusion que Nortel est maintenant à un point "de transition naturelle" où ces changements doivent être appliqués.



Ils expliquent que les activités de l'entreprise ont été stabilisées et qu'elles vont bien depuis que Nortel s'est placée sous la protection des tribunaux contre ses créanciers en janvier dernier.



L’entreprise donne en exemple l'augmentation des revenus, des marges et de la trésorerie au deuxième trimestre par rapport au premier, la conclusion d'une entente pour la vente des actifs du sans-fil à Ericsson pour 1,13 milliard $ US, la signature d'accords en vue de ventes aux enchères pour la division des solutions aux entreprises et la progression des discussions pour la vente d'autres actifs.



M. Zafirovski s’était joint à Nortel en 2005 et s’est depuis attaqué à la réduction des coûts et sur une réorientation de la compagnie sur de nouvelles technologies. À son arrivée, Nortel faisait face à un effondrement des dépense en télécommunications et à un transfert de sa clientèle vers des concurrents tels que Cisco Systems.



Boulversement au c.a.



Outre le départ immédiat de Mike Zafirovski, les changements annoncés prévoient la réduction du nombre de membres du conseil d'administration de neuf à trois. Ainsi, Harry Pearce, le président du conseil d'administration, démissionne en même temps que l'ex-ministre libéral John Manley, James Hunt, Richard McCormick, Claude Mongeau et Mike Zafirovski.



John MacNaughton, Jalynn Bennett et David Richardson demeurent au sein du c.a. de Nortel, M. Richardson agissant à titre de président du conseil.



Résultats du deuxième trimestre



Par ailleurs, Nortel a annoncé dans un autre communiqué qu'elle avait enregistré une perte nette de 274 millions $ US, ou 55 cents US par action ordinaire, au cours de son deuxième trimestre terminé le 30 juin dernier, contre une perte nette de 113 millions $ US, ou 23 cents US par action, un an plus tôt.



Les résultats du dernier trimestre complété comprennent des coûts de restructuration de 130 millions $ US.



Les revenus de l'entreprise se sont, pour leur part, établis à 1,97 milliard $ US au deuxième trimestre de 2009, contre 2,62 milliards $ US l'an dernier pour la période correspondante.



Avec PC et Bloomberg


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

PĂ©nurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Comment les gilets jaunes pourraient changer la France

ANALYSE - Les gilets jaunes sont le symptĂ´me d'un malaise profond. Et cela va bien au-delĂ  du pouvoir d'achat.

Bourse : les gagnants et perdants de la semaine

14/12/2018 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont le plus marqué la semaine? Facebook, Lululemon, Bombardier et... un producteur de mari.

10 choses Ă  savoir cette fin de semaine

Le nombre de fumeurs aux États-Unis atteint un creux historique, 127 pays comptent bannir le plastique jetable...