La résidence de Steve Jobs cambriolée

Publié le 14/08/2012 à 15:07

La résidence de Steve Jobs cambriolée

Publié le 14/08/2012 à 15:07

Par La Presse Canadienne

Le cofondateur d'Apple, Steve Jobs. [Photo : Bloomberg]

Des ordinateurs et des biens personnels valant plus de 60 000 $ US ont été dérobés du domicile de feu Steve Jobs, dans le nord de la Californie.


Le quotidien San Jose Mercury News affirme qu'un homme de 35 ans, Kariem McFarlin, a été arrêté en lien avec cette affaire le 2 août et accusé de cambriolage et recel. Il demeure incarcéré en vertu d'une caution de 500 000 $ US et sera de retour en cour le 20 août.


Le procureur Tom Flattery n'a pas voulu dire si les biens volés à la résidence de Palo Alto, le 17 juillet, appartenaient au cofondateur d'Apple ou à un autre membre de sa famille. Une clôture temporaire a été érigée autour de la maison en juillet.


Me Flattery a refusé de fournir d'autres détails concernant cette affaire. Il a toutefois indiqué que McFarlin avait probablement choisi sa cible au hasard.


M. Jobs était connu pour sa discrétion et habitait dans ce quartier. Les policiers croient que sa résidence a été ciblée parce qu'elle était en voie d'être rénovée et qu'elle a pu paraître plus vulnérable. Ils croient que la maison était inoccupée au moment du cambriolage.


"À part le fait que ça touche M. Jobs, c'est un cambriolage assez banal, a dit le procureur général adjoint du comté de Santa Clara, Scott Tsui. J'imagine que le suspect a fini par comprendre dans quelle maison il s'était introduit. À notre connaissance, les biens volés ne sont pas différents de ceux de n'importe quel autre cambriolage. J'imagine que les ordinateurs, puisqu'il s'agit de M. Jobs, étaient des produits Apple."

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

À la une

Encore fragile, la Bourse peut s'offrir d'autres gains

BLOGUE. Les assises techniques restent vacillantes, mais l'économie et les profits sont deux vents de dos.

Préparez-vous à la Russie de l’après-Poutine

ANALYSE. Il faut déjà penser à la période d’incertitude qui suivra la fin du «poutinisme».

Vidéo: trois titres qui ont souffert de la récente correction boursière

GESTIONNAIRES EN ACTION. La récente correction boursière a rendu les titres de quelques entreprises plus attrayants.