Autre départ à la direction de Twitter

Publié le 21/12/2016 à 15:14

Autre départ à la direction de Twitter

Publié le 21/12/2016 à 15:14

Par AFP

(Photo: 123rf.com)

Le directeur technique de Twitter, Adam Messinger, a annoncé mardi sa démission, confirmant l'hémorragie de départs à la tête du célèbre réseau social américain en difficultés. 


«Après cinq années, j'ai décidé de quitter Twitter et de prendre du temps pour moi», a twitté M. Messinger, remerciant au passage le patron-fondateur du groupe, Jack Dorsey, qui lui a aussitôt rendu la pareille.


Ce nouveau départ intervient quelques semaines seulement après celui du directeur d'exploitation et bras droit de M. Dorsey, Adam Bain.


M. Dorsey lui-même avait été rappelé à la tête du groupe fin 2015 après la démission de Dick Costolo qui dirigeait le groupe depuis cinq ans. 


Cette vague de départs intervient à un moment difficile pour Twitter qui peine de plus en plus à convaincre les investisseurs et n'a toujours pas réussi à dégager de bénéfices depuis sa création en 2006. 


Pour tenter d'inverser la tendance, le groupe a annoncé fin octobre la suppression de 350 postes, soit 9% de ses effectifs.

Sur le même sujet

10 choses à savoir jeudi

07/12/2017 | Alain McKenna

La classe moyenne s'appauvrit, Dollarama s'enrichit, le Bitcoin aime le Québec, on pourra magasiner à même sa Chevrolet.

Un magnat du porno offre 10 millions $ pour destituer Trump

14/10/2017 | François Remy

Le sulfureux homme d’affaires Larry Flint vient de mettre à prix la tête de l’actuel président américain.

À la une

Gare aux profiteurs

Édition de Novembre 2017 | Kathy Noël

Jalousie, attentes, rejet... Un gain d'argent soudain peut susciter la convoitise et le mécontentement.

«Chaque jour de gens nous contactent pour investir dans la crypto»

11:48 | LesAffaires.com et AFP

Les investisseurs institutionnels rechignent encore à s'impliquer. Mais la demande reste «hallucinante».

Entrepreneurs, il est temps de vous mettre au mandarin...

Grâce à un accord de libre-échange avec la Chine, nos entreprises pourraient vendre facilement. Analyse des impacts.