Stingray renonce à faire l'acquisition de la société américaine Music Choice

Publié le 02/01/2019 à 09:36

Stingray renonce à faire l'acquisition de la société américaine Music Choice

Publié le 02/01/2019 à 09:36

Par La Presse Canadienne
Logo de Stingray Digital sur un mur du siège social de l'entreprise.

(Photo: Denis Lalonde)

Le Groupe Stingray Digital, établi à Montréal, renonce à faire l'acquisition de la société américaine Music Choice.


Stingray, spécialisée dans les services musicaux et vidéo multiplateformes interentreprises, avait déposé une offre d'achat non sollicitée en août dernier, à la hauteur de 120 millions $US. 


L'entreprise américaine convoitée produit du contenu musical pour la télévision numérique par câble, la téléphonie mobile et les modems par câble.


Dans un communiqué publié mercredi, le président et chef de la direction de Stingray, Eric Boyko, dit toujours croire que cette transaction serait avantageuse, mais maintient que leur orientation stratégique «portera ses fruits». 


Par ailleurs, Stingray a annoncé lundi une entente de distribution avec Altice USA, qui permettra d'offrir une cinquantaine de ses chaînes musicales et des centaines de ses vidéos sur demande à certains abonnés du câblodistributeur américain.


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

À surveiller: Metro, Saputo et AstraZeneca

Que faire avec les titres de Metro Saputo et AstraZeneca? Voici quelques recommandations d'analystes.

10 choses à savoir mercredi

Des robots en épicerie pour bientôt? Les autos électriques sont plus propres, point. Pourquoi pas du lait de coquerelle?

Rembourser l'hypothèque ou garnir le CELI?

Une lectrice doute que ce soit plus rentable d'investir un héritage dans un CELI plutôt que de rembourser l'hypothèque.