Le transport électrique au-delà de la voiture


Édition du 16 Juin 2018

Le transport électrique au-delà de la voiture


Édition du 16 Juin 2018

Le fabricant de moto haut de gamme ­Lito ­Green ­Motion de l’engouement pour les motos électriques. [Photo: Facebook]

Vélos, bateaux, motos, la motorisation électrique ne concerne pas seulement les autos. Quels types de véhicules, outre la voiture, représentent le plus grand potentiel d'affaires ?


Le nombre et la diversité d'exposants au dernier Salon du véhicule électrique de Montréal (SVE) donne une bonne idée de ce qui intéresse les consommateurs. Certes, environ la moitié des exposants était liée aux automobiles et aux VUS, mais l'autre moitié était plutôt constituée de distributeurs, de constructeurs ou autres vendeurs de scooters, bateaux, motos, hoverboards, motoneiges, VTT, trottinettes et vélos électriques.


Les bateaux électriques, par exemple, ont suscité l'intérêt des consommateurs en les attirant entre autres au stand du fabricant québécois de bateaux LTS Marine, de Sainte-Catherine, spécialisé dans ce domaine. Beaucoup de gens sont aussi allés au salon spécialement pour voir la motoneige électrique de Taiga Motors, une firme fondée par trois ingénieurs diplômés de l'Université McGill, explique le promoteur du SVE, Luc Saumure. « Près de 25 000 personnes sont venues au salon, dit-il. Et si les visiteurs ont fait 2 000 essais routiers de voitures, ils ont fait 3 000 essais de petits véhicules électriques comme les vélos, motos, et scooters. »


Une demande électrique pour les vélos


Parmi ces petits véhicules, le vélo est certainement celui qui a le plus attiré l'attention, estime M. Saumure. Selon lui, il pourrait même s'agir du produit électrique qui sera le plus populaire au cours des prochaines années.


Raymond Dutil, le président de Procycle, sera là pour en profiter. Il y a environ dix ans, l'entreprise de Saint-Georges a commencé à développer un vélo électrique. Depuis, elle a investi environ 1 million de dollars dans le projet. Elle conçoit aujourd'hui le moteur, les batteries et les logiciels qui font tourner les vélos électriques qu'elle vend, même si elle ne fabrique pas tout ça elle-même. Aujourd'hui, cet investissement commence à être rentable, dit M. Dutil, qui ne veut toutefois pas mentionner le nombre de vélos électriques qu'il vend. « Par contre, je peux dire qu'en Europe, si on parle de dollars, les vélos électriques représentent 30 % de nos ventes. Dans l'ensemble, ils représentent plutôt 5 % de mon chiffre d'affaires, mais dans cinq ans, je prévois que ce sera plutôt 50 % », dit-il. L'an dernier, le chiffre d'affaires de Procycle était de 55 M $. Il devrait être d'environ 65 M $ cette année.


Et si les marges de profit des vélos électriques sont actuellement similaires à celles des vélos conventionnels, explique M. Dutil, la situation ne tarderait pas à changer - à l'avantage de Procycle. « Quand le volume des ventes et de fabrication va augmenter, on pourra négocier de meilleurs prix, notamment pour les composantes électroniques, ce qui devrait nous permettre de réduire les coûts et d'augmenter la rentabilité de plus ou moins 5 %. »


En plus de fabriquer l'Altitude Powerplay, le vélo de montagne électrique de Rocky Mountain, et l'eVox, un vélo électrique urbain, Procycle est aussi le fournisseur de vélos officiel pour Bewegen, un système de vélos électriques et conventionnels en libre-service vendu à l'international et cofondé en 2013 par M. Dutil. Jusqu'à présent, l'entreprise a fourni près de 3 000 vélos qui ont été implantés dans une dizaine de villes en Europe et aux États-Unis. « Au début, les villes voulaient 75 % de vélos traditionnels et 25 % de vélos électriques seulement, dit M. Dutil. Aujourd'hui, c'est l'inverse. Il y a même des villes qui nous demandent de convertir les vélos normaux qu'ils nous ont achetés en vélos électriques. » Procycle n'est pas le seul à profiter des occasions dans le domaine du vélo électrique. D'autres bicyclettes électriques québécoises, comme le Yulbike et le Cafe Racer E-Bike, tentent de s'accaparer une partie de la tarte. Trois Yulbikes ont d'ailleurs été vendus dans la première matinée du Salon du véhicule électrique.


Un même engouement pour la moto


Selon Simon-Pierre Rioux, président de l'Association des véhicules électriques du Québec, l'engouement pour les motos électriques risque de monter en flèche d'ici quelques années. Ce qui signifie un marché à développer.


Le fabricant de moto haut de gamme Lito Green Motion l'a compris et en profite déjà. Son bolide, qui se vend pour 77 000 $ US au minimum, a fait parler de lui notamment dans le Robb Report, un magazine américain qui traite de produits de luxe. « Les grandes entreprises de motos, qui ont souvent une démarche dinosaure, ne veulent pas trop modifier leurs produits et risquer des rappels, dit M. Rioux. Il y a donc de belles occasions dans ce marché-là pour de petites sociétés québécoises et agiles. »


Vélos électriques


Taux de croissance annuel d’ici 2025 : 6,3 %


Taille du marché en 2017 : 5,2 G $ ­US


Taille du marché en 2025 : 8,5 G $ ­US


Source : ­Persistence ­Market ­Research


 


Motos électriques


­Taux de croissance 2017‑2025 : 6,9 %


­Taille du marché en 2016 : 12,9 G $ ­US


­Taille du marché en 2025 : 22,1G $ ­US


Source : P&S ­Market ­Research, ­Electric ­Scooter and ­Motorcycle ­Market : ­Analysis and ­Forecast to 2025


 


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «TRANSPORT ÉLECTRIQUE 2018»


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Transition énergétique : prêt, pas prêt, on la fait ?

BLOGUE. D’ici 2030, le gouvernement du Québec vise à réduire de 40 % la consommation de ...

Transport électrique: le Québec bien placé pour en profiter

Édition du 16 Juin 2018 | Simon Lord

L'Ontario s'est toujours démarqué dans le secteur des voitures. Le transport électrique pourrait changer les choses.

À la une

Comment les gilets jaunes pourraient changer la France

14/12/2018 | François Normand

ANALYSE - Les gilets jaunes sont le symptôme d'un malaise profond. Et cela va bien au-delà du pouvoir d'achat.

Bourse : les gagnants et perdants de la semaine

14/12/2018 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont le plus marqué la semaine? Facebook, Lululemon, Bombardier et... un producteur de mari.

10 choses à savoir cette fin de semaine

Le nombre de fumeurs aux États-Unis atteint un creux historique, 127 pays comptent bannir le plastique jetable...