Apple se lance dans la course à la voiture autonome

Publié le 14/04/2017 à 12:53, mis à jour le 14/04/2017 à 12:59

Apple se lance dans la course à la voiture autonome

Publié le 14/04/2017 à 12:53, mis à jour le 14/04/2017 à 12:59

Voici un concept de véhicule Apple qui avait circulé sur le Web, mais qui ne s'est jamais confirmé.

La course à la voiture autonome s’accélère, avec d’un côté les géants de l’informatique et de l’autre, les constructeurs traditionnels qui cherchent à éviter de perdre un important marché.


Si l’on doutait des intentions d’Apple(Nasdaq, AAPL) dans ce créneau, voilà que le géant de Cupertino vient de confirmer son intérêt.


L’entreprise dirigée par Tim Cook vient d’obtenir un permis des autorités californiennes pour tester trois VUS de marque Lexus sur les routes publiques. Selon CNN, Apple est la 30e entreprise à avoir obtenu un permis pour tester des véhicules autonomes dans cet État de près de 40 millions d’habitants.


Apple s’est pendant longtemps montrée très discrète à l’égard de ses plans au chapitre des voitures autonomes, mais ce permis va certainement nous en apprendre plus.


GM appuie sur l'accélérateur


Au même moment, General Motors (NY.,GM) annonce la création de plus de 1100 postes supplémentaires dans la Silicon Valley pour accélérer le développement de ses voitures autonomes.


Lisez notre récent texte: Des voitures autonomes testées à Montréal


Le géant de Detroit (nord), dépassée cette semaine par Tesla en termes de capitalisation boursière, veut passer la vitesse supérieure face à ses rivaux dans ce qui est considéré comme la course à la fabrication de la voiture de demain.


Dans le détail, GM va agrandir et doubler de taille les installations californiennes de sa filiale Cruise Automation, acquise en mars 2016 et spécialiste de logiciels de technologies autonomes.


Sur ce nouveau site installé à San Francisco, qui sera opérationnel d'ici la fin de l'année, GM va créer 1100 postes supplémentaires sur les cinq prochaines années. 


Cette expansion va coûter 14M$US, et traduit les ambitions du constructeur dans la voiture autonome. Moins d'un an après l'acquisition de Cruise Automation, GM a déjà triplé les effectifs de cette filiale, qui s'élèvent désormais à 150 personnes. En février, le groupe dirigé par Mary Barra a indiqué dépenser 150M$US par trimestre pour le développement des voitures autonomes.


Cruise Automation et des ingénieurs de GM testent actuellement une flotte de plus de 50 Chevrolet Bolt, la berline 100% électrique du constructeur, équipée de technologies autonomes sur les routes de San Francisco, Scottsdale (Arizona, sud-ouest) et Detroit.


«Étoffer l'équipe de Cruise Automation et l'associer à nos ingénieurs de talent est une étape importante dans nos efforts pour redéfinir le futur de la mobilité», souligne Mary Barra, citée dans le communiqué.


Ford(NY., F), de son côté, a déjà annoncé qu'il entendait mettre un véhicule autonome, en autopartage, sur les routes dès 2021 alors qu'Uber teste déjà des véhicules similaires dans trois villes américaines.


 


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

10 choses à savoir jeudi

Amazon révèle le site de son HQ2, de la pub dans votre prochaine auto, ce gratte-ciel de 70 étages est tout en bois!

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour à 08:04

Wall Street hésite, Bombardier retirée d'une liste de titres favoris, Loblaw et CIBC dépassent les attentes.

À la une

Stornoway réglera ses problèmes de bris de diamants en 2018

Il y a 25 minutes | François Normand

«C’est notre tâche de l’amener à un niveau acceptable, et c’est l’année pour le faire», dit Matt Manson.

Gildan rationalise pour financer son virage en ligne

Frappé par la crise des détaillants, le roi des t-shirts regroupe deux divisions pour fouetter sa performance.

Classement minier: le Québec remonte au deuxième rang canadien

Le Québec reprend ainsi la place que lui avait ravie l’année précédente le Manitoba.